Accueil Sports Football Football belge Standard

Bruno Venanzi étudie deux pistes pour entrer dans l’actionnariat du Standard: une fumée blanche devrait très bientôt être aperçue à Sclessin

Comme cela avait été le cas après la gifle reçue à l’Union Saint-Gilloise, le Standard entame une nouvelle trêve internationale dans un contexte compliqué, et même plus compliqué que jamais.

Temps de lecture: 2 min

Parce que le torchon brûle avec ses supporters, mais aussi parce que Mbaye Leye sera privé, durant les dix prochains jours, du concours de quatorze internationaux. S’il est encore aux manettes à ce moment, bien sûr, ce qui dans le contexte ambiant paraît compliqué. « Je suis la bonne personne pour entraîner le Standard », a rappelé le coach sénégalais vendredi à Malines. À l’ombre de Sclessin, son sort va pourtant faire l’objet d’une réflexion, alors qu’il se confirme que Will Still, T2 au Stade de Reims, devrait débarquer en bord de Meuse et y intégrer un staff technique où Patrick Asselman cumule les fonctions d’adjoint et d’analyste vidéo. Still, qui avait terminé la saison dernière dans le costume d’entraîneur principal au Beerschot, était également convoité par Anderlecht, qu’il avait toutefois éconduit, craignant d’avoir à jouer aux côtés de Vincent Kompany un rôle mineur. Travailler avec Mbaye Leye, avec qui il s’entend bien, ne lui poserait en revanche aucun problème.

Bientôt l’arrivée d’un partenaire financier

Deux autres dossiers devraient aboutir rapidement. D’abord, celui du licenciement de Benjamin Nicaise, visiblement très compliqué à régler. À charge dans un premier temps pour le président Bruno Venanzi de reprendre en main le volet sportif dans l’attente de l’engagement d’un nouveau directeur technique. Ensuite, celui de la modification de l’actionnariat de la SA Standard de Liège, le patron du club liégeois ayant poussé plus loin, au cours de la semaine dernière, deux pistes avancées par l’entreprise de consultance PwC qu’il avait sollicitée pour lui trouver un investisseur capable de l’épauler. Une fumée blanche devrait, nous dit-on, être rapidement aperçue dans le ciel de Sclessin, avec l’arrivée d’un partenaire qui prendrait la moitié des parts, comme cela avait été prévu avec François Fornieri, avant que les deux hommes n’aient au clash et que l’accord ne vole en éclat.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, lundi 4 octobre 2021, 8:55

    Venanzi ferait mieux d'engager un entraîneu expérimenté. Permettre à de jeunes ex-joueurs sans palmares de s'essayer au métier d'entraîneur est financièrement très risqué! Le standard a besoin d'un entraîneur comme Storck (il serait disponible) pour redresser la barre comme il l'a déjà fait pour d'autres clubs belges.

  • Posté par Le Raleur ., lundi 4 octobre 2021, 13:48

    L'idée est bonne et peut-être trop bonne pour qu'elle se réalise ;-)

Aussi en Standard

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs