Accueil Monde Europe

Le Prix Nobel de médecine décerné à un duo américain pour ses travaux sur le toucher

Deux chercheurs américains ont remporté le prix Nobel de médecine pour des travaux qui ont percé à jour les secrets du sens du toucher, ouvrant la voie à de nouvelles thérapeutiques. Les deux lauréats se partageront le prix d’une valeur de 10 millions de couronnes suédoises (environ 1 million d’euros).

Temps de lecture: 3 min

Le froid mordant de la glace, la chaleur d’une flamme ou encore celle d’un câlin… Pour pouvoir détecter ces sensations essentielles à la survie de l’espèce, les terminaisons nerveuses de la peau sont équipées de capteurs spécifiques. On doit ces découvertes à deux chercheurs américains, le physiologiste David Julius de l’Université de Californie à San Francisco et le professeur Ardem Patapoutian, neuroscientifique à Sripps Research à La Jollia. Leurs travaux, qui ouvrent la voie à une gamme de nouveaux traitements pour soigner notamment les douleurs chroniques, ont été honorés ce lundi par le prestigieux prix Nobel de physiologie et de médecine doté de 10 millions de couronnes suédoises (environ 1 million d’euros).

David Julius a utilisé la capsaïcine, un composant actif du piment qui provoque une sensation de brûlure, pour identifier un capteur dans les terminaisons nerveuses de la peau qui réagit à la chaleur.

Ardem Patapoutian a quant à lui utilisé des cellules sensibles à la pression pour découvrir des récepteurs tactiles qui répondent aux stimuli mécaniques dans la peau et les organes internes.

Travaillant indépendamment l’un de l’autre, les deux chercheurs ont tous les deux utilisé le menthol pour découvrir un récepteur qui détecte le froid.

« Ce sont tous les deux des chercheurs incroyables qui ont ouvert les portes de la sensation sensorielle d’une manière totalement unique », a loué Thomas Perlmann, chef du comité Nobel pour la médecine, devant les journalistes.

L’Académie suédoise des Sciences veille jalousement au secret et aucune des centaines de nominations en lice chaque année n’est jamais confirmée. Ce prix a déjoué les pronostics des experts qui misaient entre autres sur une récompense des découvreurs des nombreuses possibilités thérapeutiques de l’ARN messager contre le covid, même si David Julius figurait depuis 2014 dans la longue liste des nobélisables scientifiques tenue par l’organisme Clarivate. Il avait également remporté en 2019 le nouveau et richement doté Breakthrough Prize (3 millions de dollars) créé par les fondateurs de Google et Facebook.

Pour ce faire, Julius et son équipe de chercheurs ont créé une bibliothèque de millions de brins d’ADN correspondant aux gènes des cellules nerveuses sensorielles qu’ils ont confrontés un à un à la capsaïcine pour finalement identifier un seul gène qui faisait réagir les cellules au composé brûlant. Ce gène permet aux cellules de construire une protéine (TRPV1) qui réagit à la chaleur perçue comme douloureuse.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs