Accueil Monde Europe

L’Agence européenne des médicaments approuve la 3e dose du vaccin Pfizer pour les plus de 18 ans

Les experts évaluent actuellement si une troisième dose du vaccin Moderna peut être administrée. L’EMA communiquera les résultats des analyses des données dès le verdict final.

Temps de lecture: 2 min

L’agence européenne des médicaments, l’EMA, a décidé lundi d’adapter la notice du vaccin Comirnaty, le vaccin contre la Covid-19 de BioNTech et Pfizer, pour y inclure la possibilité d’une dose « booster », une dose de rappel. Le comité en charge des médicaments à usage humain a conclu, sur base de données d’études, qu’une dose supplémentaire du vaccin peut être considérée après au moins six mois de vaccination complète (deux doses), pour les personnes de 18 ans et plus.

Cette recommandation vaut pour les personnes au système immunitaire « normal ». Les données montrent « une augmentation du niveau d’anticorps quand une dose de rappel est administrée environ 6 mois après la seconde dose, chez les personnes de 18 à 55 ans », note l’EMA au sujet du vaccin des firmes BioNTech et Pfizer. « Au niveau national, les autorités sanitaires peuvent émettre des recommandations officielles sur l’usage de doses de rappel, tenant compte de données émergentes d’efficacité et des données de sécurité limitées », conclut l’agence. L’apparition éventuelle de certains effets secondaires sera surveillée de près, ajoute-t-elle.

Pour les personnes au système immunitaire très affaibli, le comité compétent de l’EMA a aussi examiné les données sur l’opportunité d’une dose supplémentaire de vaccin, pour le produit de BioNTech-Pfizer ainsi que pour celui de Moderna. Une 3e dose peut être injectée à cette population fragile « au moins 28 jours » après la seconde dose, a conclu l’agence.

Une troisième dose de Moderna ou de BioNTech-Pfizer augmente, selon des études, la capacité de patients ayant subi une transplantation d’organe à produire des anticorps contre le SARS-CoV-2, le virus responsable de la Covid-19. L’efficacité réelle d’une telle 3e dose contre la maladie doit encore être prouvée, mais il est attendu qu’elle améliore au moins la protection de certains patients vulnérables, note l’EMA.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par ... Jacques, mardi 5 octobre 2021, 1:44

    Quelques medias (et Israël) parlent déjà de 4ème dose. Abonnement vaccinal. Tous ces scientifiques ont des boules de cristal et savent à l'avance comment va évoluer le virus. Certains comptes en banque apprécieront ... Est-ce encore bien de la santé ou bien autre chose ?

  • Posté par Vigneron Anne, lundi 4 octobre 2021, 22:46

    Les poches de Big Pharma ne sont pas encore assez remplies. Encore un petit effort est demandé au bon peuple car les milliards engrangés ne sont pas suffisants

  • Posté par massacry olivier, mardi 5 octobre 2021, 15:06

    Et vous, manigancez sans cesse pour que le dépeuplement ait vraiment lieu, au final vous le meilleur allié de la soi disante cabale que vous aimez tant à dénoncer.

  • Posté par Ask Just, lundi 4 octobre 2021, 17:58

    Il faut arrêter avec les titres à la con qui ne reflètent pas la réalité des déclarations des organes officiels. L’agence recommande la vaccination pour les personnes avec un système immunitaire affaibli, mais la recommandation s’arrête là ! Pour le reste, elle laisse la liberté aux états de décider quoi faire. La nuance est de taille (et au passage: quel courage, quelle guidance scientifique !). Bref, on n’est pas plus avancé dans le registre des décisions éclairées basées sur des évidences solides. Attendons nous donc encore a de la science au doigt trempé dans la politique, mais défendue comme un véritable dogme

  • Posté par Rambeaux Paul, lundi 4 octobre 2021, 22:58

    Heu ? Je rêve, ou quoi ? l'EMA n'a pas à dire aux politiques ce qu'ils doivent faire ! Elle donne son approbation sur un problème médical, la troisième dose (donc une caution scientifique à la démarche). A partir de là, c'est aux politiques de faire de la politique, et de dire si ils appliquent, ou pas. Souhaiteriez-vous une dictature sanitaire des experts ??? Vous êtes un drôle, vous.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs