Accueil Monde Europe

Le remplissage du gazoduc controversé Nord Stream 2 a commencé

Le tube doit permettre de doubler les livraisons de gaz russe vers l’Allemagne en contournant l’Ukraine, jusque-là pays traditionnel de transit, en brouille avec Moscou depuis 2014.

Temps de lecture: 2 min

Le remplissage du gazoduc controversé Nord Stream 2 devant acheminer du gaz russe vers l’Europe a démarré, a annoncé lundi son opérateur, après une construction qui avait été retardée par les tensions diplomatiques avec Moscou. « La procédure d’entrée de gaz pour la première chaîne du gazoduc Nord Stream 2 a commencé », a indiqué dans un communiqué l’opérateur du même nom, gérant ce tube de 1.230 kilomètres au fond de la mer Baltique.

Selon la compagnie, « cette chaîne sera progressivement remplie pour constituer l’inventaire requis, comme condition préalable aux tests techniques ultérieurs ».

Avant ce remplissage, la première chaîne du gazoduc faisait déjà l’objet d’une « pré-mise en service » pour en assurer l’intégrité, selon la même source. « Le pipeline est construit et certifié indépendamment selon les normes techniques et industrielles applicables pour assurer une exploitation fiable et sûre. Les étapes de pré-mise en service de la deuxième chaîne sont en cours », a ajouté Nord Stream 2.

La Russie avait annoncé début septembre l’achèvement de ce projet à 10 milliards d’euros qui, selon ses détracteurs en Europe comme aux Etats-Unis, va accroître la dépendance européenne à l’égard de Moscou.

Le tube doit permettre de doubler les livraisons de gaz russe vers l’Allemagne en contournant l’Ukraine, jusque-là pays traditionnel de transit, en brouille avec Moscou depuis 2014. Sa construction s’achève à un moment où les prix du gaz en Europe atteignent des records face à des stocks bas avant l’hiver.

Exploité par le géant russe Gazprom, le projet a été cofinancé par cinq groupes énergétiques européens (OMV, Engie, Wintershall Dea, Uniper, Shell). Ce tube d’une capacité de 55 milliards de m3 de gaz suit le même trajet que son jumeau Nord Stream 1, opérationnel depuis 2012.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Bauduin Dominique, lundi 4 octobre 2021, 20:50

    Les Russes ont besoin d'argent et nous de gaz (comme on veut diminuer notre dépendance au Nucléaire, au Charbon et au mazout. C'est donc intéressant pour les deux parties. On devrait quand même garder le nucléaire si on veut conserver notre indépendance et diminuer les émissions de CO2.

  • Posté par Baeyens Remi, lundi 4 octobre 2021, 19:19

    L'URSS aura un levier économique important sur l'Europe. Politiquement, c'est courir un grand risque. Pouvons nous leur faire confiance. Personnellement j'en doute.

  • Posté par De Ronde Michel, lundi 4 octobre 2021, 18:07

    Gazoduc "controversé" par qui ?

Aussi en Europe

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs