Accueil Sports Football Football belge Standard

Standard: Sclessin aime consumer ses entraîneurs

Au suivant ! Neuf mois après son retour à Sclessin, Mbaye Leye a été prié de débarrasser le plancher, en même temps que ses deux adjoints, Patrick Asselman et Éric Deflandre. Le président Bruno Venanzi va engager le huitième coach de sa présidence.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Avec le départ attendu de Mbaye Leye de son poste d’entraîneur principal du Standard, acté lundi à la première heure, à l’aube d’une trêve internationale qui tombe dans ce cas précis à point nommé, Bruno Venanzi va sortir très rapidement de son chapeau le nom de celui qui sera, en tenant compte de l’intérim assuré par Éric Deflandre le 30 août 2015 à Bruges mais aussi celui de celui de José Jeunechamps en fin de saison 2016-2017, le dixième coach de sa présidence. Autant dire que c’est un long défilé d’entraîneurs auquel Sclessin a assisté depuis la prise de pouvoir de l’ancien patron de Lampiris, à l’été 2015. C’est beaucoup, beaucoup trop, pour bâtir autrement que sur du sable et espérer obtenir des résultats sur la longueur.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Meersman Olivier, mardi 5 octobre 2021, 12:11

    tant d'amateurisme, ça fait peur...

Aussi en Standard

Analyse Quand Arnaud Bodart broie du noir au Standard

Une nouvelle fois décisif, le gardien des Rouches est passé par toutes les émotions sur la pelouse du Cercle. Parce que la confiance n’habite pas assez l’équipe, de quoi la voir perdre trop facilement le fil de ses idées…

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs