Accueil Société

Prisons: le mégacomplexe de Haren a poussé, entre démesure et promesses de progrès

Dans un an, les détenus de Saint-Gilles, Forest et Berkendael seront progressivement transférés dans ce complexe hors normes, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Vous voyez, la qualité, ici, c’est extraordinaire, notamment niveau des matériaux. Là où la plupart des installations actuelles sont brutes, ici, c’est agréable, quand même » lâche un visiteur, avant de se reprendre. « Enfin, dans les conditions, je veux dire… On se comprend ». Celui qui s’entiche ici d’une cellule de prison aux allures de kot néolouvaniste n’est autre que Johan Van Wassenhove, big boss de Denys. Soit le géant belge de la construction belge embarqué – en consortium avec les sociétés FCC et Maquarie – depuis l’automne 2018 dans le chantier du plus gros complexe carcéral jamais construit en Belgique, la nouvelle « mégaprison » de Haren, dans le nord de Bruxelles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs