Accueil Médias

Panne mondiale de Facebook, Messenger, Instagram et Whatsapp: ce que l’on sait

Déjà affaiblie par les révélations récentes d’une ancienne employée, Facebook a fait face à une panne massive sur de ses services lundi soir, affectant les résultats de l’entreprise en bourse (-4,89 %).

Journaliste au service Web Temps de lecture: 3 min

Alors que Facebook traverse l’une de ses pires crises de relations publiques, le géant californien a subi une panne massive ce lundi. Les deux réseaux sociaux, Facebook et Instagram, comme les deux services de messagerie, WhatsApp et Messenger, étaient inaccessibles pendant plusieurs heures, selon le site downdetector.com, qui surveille le trafic web. En seulement 45 minutes, le site avait reçu plus de 5,6 millions de signalements provenant du monde entier. Les hashtags #facebookdown et #instagramdown sont rapidement devenus des sujets tendance sur Twitter. La panne dure depuis 17h mais semble petit à petit se résorber.

Le réseau social rival n’a pas manqué de s’amuser de cette panne, souhaitant la bienvenue à « littéralement tout le monde ». « Nous sommes au courant que certaines personnes ont du mal à accéder à nos applications et produits. Nous travaillons à un retour à la normale le plus rapidement possible et nous présentons nos excuses pour ce désagrément », a réagi rapidement Andy Stone, un porte-parole de la firme, sur le réseau social à l’oiseau bleu.

«Instagram et ses amis ont un peu du mal en ce moment, et vous avez peut-être des difficultés à les utiliser. Restez avec nous, nous nous en occupons», ont renchéri les équipes de communication d’Instagram.

Plus tard dans la soirée, Mike Schroepfer, directeur de la technologie chez Facebook, a expliqué que le groupe rencontrait des problèmes de réseau mais n’a pas donné de délai pour le retour des services.

Si les pannes ne sont pas anormales sur les applications, il est très rare que toutes les plateformes interconnectées de la plus grande entreprise de médias sociaux tombent en panne en même temps. Le groupe n’était pas le seul à subir les conséquences de cette panne mondiale. Les internautes utilisent de plus en plus leur compte Facebook pour s’inscrire à des sites ou des apps mobiles plus rapidement. Des services qui deviennent alors indisponibles lorsque Facebook est en panne : tous les utilisateurs inscrits via leur compte Facebook n’ont plus accès à toute une série d’applications. C’était notamment le cas pour Tinder et une série de jeux mobiles.

Une panne dont Facebook se serait bien passé alors que la plateforme aux près de 3 milliards d’utilisateurs mensuels doit faire face aux révélations d’une ex-employée, Frances Haugen. L’ancienne ingénieure chef de produit a fait fuiter de nombreux documents internes et accusé le groupe de choisir « le profit plutôt que la sûreté » de ses utilisateurs, dans un entretien diffusé dimanche par la chaîne américaine CBS. Elle doit être interrogée mardi par les élus américains lors d’une audition consacrée à l’impact de Facebook et Instagram sur les jeunes utilisateurs, une semaine après une longue séance de questions des sénateurs adressées à Antigone Davis, responsable de la sécurité et de l’enfance au sein de la firme. Après le scandale Cambridge Analytica en 2018, puis l’amende de 5 milliards de dollars imposée en 2019 par les autorités américaines pour utilisation indue de données personnelles, le groupe aurait préféré une nouvelle polémique. Déjà en baisse en début de séance à Wall Street avant la panne mondiale, le cours de Facebook a vu ses pertes s’accélérer et a chuté de près de 4,89%. Depuis ses sommets début septembre, le titre a perdu 15%.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Surmont Willy, mardi 5 octobre 2021, 8:49

    La meilleure solution: se désinscrire à ce tas de ragots appelé faussement réseau social! Tout le monde veut protéger sa vie privée mais tout se sait par ce réseau! Je n'ai jamais rencontré un tel étalage de narcissisme depuis la création de ce FB, qui soit dit en passant a pour but premier d'enrichir M.Z. à coups de milliards par jour!! Ceci dit, ce genre de "panne" montre à quel point, tous réseaux confondus, nous sommes devenus dépendants de ce type de contacts: banque, santé, défense, infos, relations etc. Coupez l'énergie et tout devient inaccessible et vulnérable!!

  • Posté par Ghislain Simon, lundi 4 octobre 2021, 21:58

    Aaah j'ai compris, c'est pour éviter qu'on fasse le lien? Pour éviter qu'on y voie des similitude à un certain degré, avec votre nouvelle façon de mélanger journalisme et recherche de revenus? Et donc...de votre rôle, à un certain degré, dans le clivage et la division de la société? :-)

  • Posté par Ghislain Simon, lundi 4 octobre 2021, 21:52

    Vous auriez pu écrire tout de même, que Frances Haugen affrirme que Facebook "travaille à cacher des preuves" qu'il mettait en avant des contenus haineux, clivants et provocants, car il sont plus "engageants" (il génèrent + de clics). Qu'il favorise son profit avant la sûreté publique. Un peu comme les médias (dont le Soir) font avec leurs titres "putaclics" : prostituer l'information pour générer des revenus publicitaires.

  • Posté par Dupont Vincienne, lundi 4 octobre 2021, 23:56

    +1 M. Ghislain

Aussi en Médias

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Soirmag Voir les articles de Soirmag