Accueil Société

Affaire Wivinne Marion: Xavier Van Dam reconnu coupable d’assassinat, de viol et de séquestration

Wivinne Marion a été tuée le jeudi 1er novembre 2018, alors qu’elle faisait son jogging près de chez elle, à Boninne.

Temps de lecture: 3 min

La cour d’assises de Namur a déclaré lundi Xavier Van Dam coupable de l’assassinat, du viol et de séquestration sur la personne de Wivinne Marion, le 1er novembre 2018 à Namur.

Dans son arrêt, concernant la préméditation, la cour d’assises a tenu compte du comportement préalable à l’agression : le fait que M. Van Dam repère sa victime 30 minutes avant l’agression et la suive dans les rues de Namur, l’épie, et attende le moment propice, dans un lieu isolé pour passer à l’acte, « dans l’objectif d’assouvir ses plus bas instincts ». La cour souligne l’extrême violence dont l’accusé a fait preuve d’emblée et le fait que Van Dam a ôté la vie à Wivinne Marion afin de l’empêcher de le dénoncer, souhaitant ainsi assurer son impunité.

Le ministère public et la défense plaideront mardi matin sur la peine à infliger à Xavier Van Dam, les jurés entreront alors à nouveau en délibération.

Les plaidoiries ont débuté lundi matin avec celle de Me Marc Preumont, conseil des proches de Wivinne Marion. « Van Dam est un bon à rien qui était prêt à tout. Il a commis une agression préméditée, bestiale et sauvage, il est coupable d’un assassinat, d’un viol et d’une séquestration. Malgré le refus de Van Dam de répondre aux questions, l’enquête, énorme, prouve qu’il a repéré Wivinne Marion, qu’il l’a suivie et précédée, avant de l’agresser, de la violer, de la tuer et de jeter son corps dans la Sambre. »

Me Preumont rappelait qu’au début du procès, il y a une semaine, Xavier Van Dam avait annoncé qu’il voulait prendre ses responsabilités. « On a été servis », ironise-t-il. « Il a avoué le meurtre du bout des lèvres, puis on est passés de la comédie du trou noir, qui aura duré deux ans, au silence. Une attitude abjecte par rapport à la victime et à ses proches, alors que ceux-ci attendaient des réponses. »

« Wivinne Marion a perdu la vie de façon ignoble pour avoir croisé la route d’un inconnu qui voulait assouvir ses envies sexuelles », estimait pour sa part l’avocat général Seminara, qui demandait aux jurés de qualifier les faits d’assassinat. Et d’ajouter : « Si le puzzle est incomplet, au désespoir des parties civiles, c’est à cause de Xavier Van Dam. Son amnésie, son trou noir, c’est de la foutaise, c’est manipulatoire. Il refuse simplement de s’expliquer et de prendre ses responsabilités. Il est spectateur de son procès. »

Le parcours de Xavier Van Dam dans les rues namuroises, dont la chaussée de Louvain, prouve qu’il a suivi Wivinne Marion sur le trajet de son jogging sur le coup de 8h15. « Il croise Wivinne Marion, sa proie, fait demi-tour pour la suivre, l’enlever, la violer, la battre à mort. »

La défense de Xavier Van Dam a pris la parole en début d’après-midi. L’homicide volontaire et le viol dans le chef de Xavier Van Dam n’ont pas été contestés. La défense s’est concentrée sur les éléments factuels du dossier plutôt que de tenter de défendre la théorie du trou noir évoquée par l’accusé depuis les faits. « La question qui se pose est celle de la préméditation. Il était en manque de plaisirs faciles. Il n’a pas fomenté un projet criminel, il voulait assouvir ses pulsions sexuelles », précisait Me Devaux.

Pour l’avocat, l’accusation n’apporte pas suffisamment la charge de la preuve en matière de préméditation. « Il y a une traque, une chasse, il est insistant et veut parvenir à ses fins, s’en prendre à Wivinne Marion, c’est indiscutable. Mais l’intention homicide n’était en rien préméditée, contrairement au viol. Ce meurtre est horrible mais il n’a pas été prémédité. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Monsieur Alain, mardi 5 octobre 2021, 8:38

    Très belle photo de Marion = très bel hommage. Merci à la rédaction.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 5 octobre 2021, 7:25

    Reconnu coupable et probablement condamné à 15 ou 20 ans de prison. Avec bien évidemment la possibilité de libération bien avant 15/20 ans. La suite on connait: récidive et le cirque recommence aux frais du contibuable.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, mardi 5 octobre 2021, 7:26

    "contribuable" pardon.

Aussi en Société

Plongée dans l’enfer des prostituées trans au quartier Yser

L’ASBL Alias sort une enquête et un court-métrage sur la situation des prostituées trans dans le quartier Yser. Détresse, survie et danger sont les maîtres mots de celles qui, souvent, n’entrevoient pas d’autre choix que de se prostituer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko