Accueil Culture Livres

Toutes les eaux ne sont pas bonnes à boire

Brunetti entre pollution des eaux, meurtre mystérieux, voleuses à la tire et petites embrouilles politiciennes.

Article réservé aux abonnés
Chef adjoint au service Culture Temps de lecture: 2 min

C’est l’été à Venise et il y fait une chaleur insupportable. A la questure, le commissaire Brunetti se liquéfie sur place tandis que, dans son bureau, la signorina Elettra, toujours aussi mystérieuse et efficace, a réussi à se faire installer la climatisation qui lui permet de rester impeccable en toutes circonstances.

Mais il y a pire que les bureaux de la questure : les rues surchauffées de Venise en pleine journée. Et Brunetti est bien obligé de s’y risquer, avec sa collègue Griffoni, pour aller à la rencontre d’une jeune femme hospitalisée qui souhaite parler à la police. A l’hôpital, il découvre une mère de famille dont le mari est mort dans un accident de moto quelques semaines plus tôt et qui, elle-même, atteinte d’un cancer virulent, n’a plus que quelques jours à vivre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Droit de cuissage

Voici la nouvelle de Gilles Pellerin pour le nouveau numéro de la revue « Marginales ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs