Accueil Économie Entreprises

Problèmes techniques, action en baisse… ce qu’il faut savoir sur la panne qui a secoué Facebook

Environ six heures après la détection d’une vaste panne sur le réseau social Facebook et ses plateformes Instagram, WhatsApp et Messenger, l’entreprise a peu à peu repris le contrôle de la situation.

Temps de lecture: 3 min

Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger, les deux réseaux sociaux et les deux messageries du géant californien, émergeaient mardi d’une panne sans précédent, qui a plongé le groupe dans une double crise après les révélations au grand jour d’une lanceuse d’alerte.

L’incident constitue la panne « la plus importante jamais observée » par Downdetector, qui recense les signalements des utilisateurs. « Des milliards d’utilisateurs ont été affectés », a assuré le site.

« A l’immense communauté de personnes et entreprises dans le monde qui dépendent de nous : nous sommes désolés. Nous travaillons dur à vous redonner accès à nos applis et services et sommes heureux de vous dire qu’ils reviennent en ligne en ce moment », a tweeté Facebook lundi à 22h30 GMT, après quelque sept heures de panne.

Cette panne tombe très mal pour la firme de Mark Zuckerberg, qui traverse l’une des pires crises par rapport à sa réputation.

En cause, une ancienne ingénieure, Frances Haugen, qui a accusé le groupe de choisir « le profit plutôt que la sûreté » de ses utilisateurs, dans un entretien diffusé par la chaîne CBS dimanche.

Ses révélations ont donné un nouvel élan aux nombreux critiques de Facebook, dont les quatre plateformes sont utilisées tous les mois par quelque 3,5 milliards de personnes.

Ces révélations montrent pour le président américain Joe Biden que la société « ne sait pas se réguler elle-même », d’après sa porte-parole Jen Psaki. Elles « prouvent les inquiétudes (…) au sujet du pouvoir que les géants des réseaux ont amassé », a-t-elle ajouté lundi.

La lanceuse d’alerte sera interrogée par une commission parlementaire mardi.

Raison de la panne

Facebook a indiqué tard lundi soir, mardi à l’aube en Belgique, dans un communiqué que la panne majeure de ses réseaux et messageries avait été causée par un « changement de configuration défectueux » de ses serveurs, qui a empêché ses utilisateurs d’accéder à la plateforme, Instagram, WhatsApp ou Messenger pendant environ sept heures.

« Les personnes et les entreprises dans le monde dépendent de nous pour rester connectés », a noté le groupe jusque-là peu loquace sur l’incident exceptionnel. « Nous présentons nos excuses à ceux qui ont été affectés », a ajouté Facebook, soit potentiellement plusieurs milliards de personnes selon divers experts en cybersécurité.

6 milliards de dollars de perte

La fortune du richissime Mark Zuckerberg, cofondateur de Facebook, a fondu de plus de 6 milliards de dollars en quelques heures après une chute du titre en Bourse, qui a fait les frais de critiques sur sa politique doublée de la mégapanne de lundi.

Poids lourd du Nasdaq, Facebook a plongé de 4,89 % à 326,23 dollars, cumulant les déboires entre les accusations d’une lanceuse d’alerte sur la politique du groupe et une panne majeure affectant l’accès à ses réseaux et messageries de plusieurs millions de ses utilisateurs. Depuis ses sommets début septembre, le titre a perdu 15 %.

Facebook est une des plus importantes capitalisations de Wall Street, se rangeant en général derrière Apple, Microsoft, Google (Alphabet) et Amazon.

À lire aussi Ce que révèlent les «Facebook Files», l’enquête qui secoue une fois de plus Mark Zuckerberg

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 5 octobre 2021, 13:17

    Je connais beaucoup de personnes qui ont été éjecté de FB au motif "qu'ils ne remplissaient pas/plus les critères requis et bla bla bla ... " ; Sans autres explications .... "mais qu'ils n'avaient qu'a formuler leur plainte qui serait examinée dans ... bla bla bla ". Toutes ces personnes avaient comme point en commun de n'avoir pas suffisamment développé de CONTACTS . FB est donc une toile d’araignée qui ne vous vend rien ... car le "produit" c'est en fait VOUS ... et lorsque vous n'êtes pas assez "proactif" a "faire" des "amis" >>> on vous éjecte !! Deuxième grief : l'Impôt des sociétés est d'environ 30% chez nous . Alors POURQUOI, FB éluderait-il l'impôt sur le PROFIT dérivé des inscrits Belges ? Et comme l'escroc Zuckerberg réalise son hold up sur toute la planète ... voilà l'explication de ses centaines de MILLIARDS de USD!! Essayez toujours, comme citoyen BE , de ne pas verser vos impôt au fisc ! LOL.

  • Posté par Louis J-M, mardi 5 octobre 2021, 13:11

    Si seulement cette panne pouvait durer et durer encore....., quelle paix pour toute la désinformation véhiculée par ce média.

  • Posté par VINCENT Patrick, mardi 5 octobre 2021, 8:07

    Tous ces gens qui ne peuvent vivre sans poster sur FB, une vraie addiction! Et lorsque l'on sait ce qu'ils postent ... tout en sachant que FB conserve bien leur data . Certaines personne n,'ont jamais eu le sens des valeurs .

  • Posté par massacry olivier, mardi 5 octobre 2021, 17:09

    @ Rasson Bernard vous illustrez à merveille la derive communautaire de ce média.

  • Posté par STORDIAU Pierre, mardi 5 octobre 2021, 13:20

    Mon pauvre monsieur Rasson Bernard : pour FB, vous n'êtes que leur PRODUIT ! (et dont Zuckerberg tire les profits pharamineux que vous connaissez ... alors que les pauvres contribuables crachent au bassinet !!).

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs