Une production et un suivi de l’énergie durable pour réduire le CO2 des bâtiments

La principale source d’émissions de CO2 provient de nos bâtiments affirme Jeroen Rabaey, cofondateur et co-CEO de Noven. Une start-up spécialisée dans la production d’énergie durable pour les immeubles d'habitation existants et partenaire de projets de nouvelles constructions.

La tour Brusilia à Schaerbeek est l'une des plus hautes tours résidentielles du pays. Ce bâtiment de 36 étages, d'une hauteur de 100 mètres, a été conçu en 1967 avec les installations de l'époque pour le chauffage et l'eau chaude. « Afin de rendre la production d'énergie plus durable, plus efficace et moins coûteuse, nous devons collaborer avec des dizaines de propriétaires », éclaire Jeroen Rabaey. « Etape par étape, nous travaillons à des solutions pour transformer le système de chauffage collectif, souvent au gaz naturel ou mazout. Cela n'est possible que si nous parvenons à convaincre les utilisateurs finaux qu'ils n’en tireront que des avantages ».

La production et le suivi de l’énergie durable

À Bruxelles, Noven a conclu des contrats à long terme avec une quarantaine de syndicats de copropriétaires pour financer l'accès à l'énergie durable, reconcevoir les sites des chaudières et installer des unités de cogénération, des pompes à chaleur, des panneaux solaires et des bornes de recharge dans les bâtiments existants.« Grâce à une plateforme en ligne, nous surveillons en permanence l'ensemble des services et pouvons immédiatement procéder à des ajustements en cas de besoin. Nous utilisons les données collectées pour surveiller la consommation de manière encore plus optimale et procéder à des modifications pour améliorer la durabilité. Par conséquent, les utilisateurs finaux ne font pas seulement des économies sur leurs factures d'énergie : ils sont aussi assurés de pouvoir compter sur une énergie durable, même dans un bâtiment ancien ».

De la chaleur souterraine

Les activités de Noven ne se limitent pas aux bâtiments existants, puisqu’elle est partenaire des promoteurs de projets de construction neuve. Le Suikerpark de Veurne, un projet prestigieux cofinancé par BNP Paribas Fortis, est à ce titre emblématique : « Nous y avons construit le premier réseau de chaleur de Flandre, entièrement alimenté par la chaleur résiduelle industrielle de l'usine voisine de chips PepsiCo. Nous chauffons toute la zone résidentielle avec la vapeur des pommes de terre ». Un projet rare pour notre pays. « Il faut pouvoir compter sur un partenaire industriel à long terme, et celui-ci doit être proche des habitations. C'est pourquoi nous optons généralement pour des réseaux de chaleur souterrains. Une pompe à chaleur extrait la chaleur du sol et fournit aux habitants l'eau chaude, le chauffage et – tout aussi important – la climatisation ».

Un partenaire financier… et durable

BNP Paribas Fortis a financé le premier projet de Noven en 2015. « Et la banque a continué à nous suivre, elle a toujours eu une grande confiance dans ce que nous faisions : ce que nous avons pu réaliser est en grande partie dû à cette confiance – sans vouloir être trop émotif ! », sourit le co-CEO. « Pour un ‘petit nouveau’, qui a besoin de ressources pour se développer, s’adresser aux grandes banques n'est pas toujours évident. Mais je constate que nous sommes importants pour BNP Paribas Fortis parce que nous contribuons à ses ambitions durables. Nous nous renforçons mutuellement ».

Sommaire