Accueil Société

Covid Safe Ticket: ce qui est actuellement en vigueur et ce qui changera le 15 octobre

De nouvelles mesures sont d’application depuis le 1er octobre en ce qui concerne le CST (Covid Safe Ticket), et d’autres s’ajouteront à partir du 15 octobre.

Temps de lecture: 3 min

En ce qui concerne le Covid Safe Ticket (CST), les mesures actuelles ont été prolongées et seront valables jusqu’au 14 octobre. Il s’agit des mesures toujours en vigueur dans l’horeca, les cafés et restaurants et dans les réunions privées, comme des activités horeca professionnelles. La distance entre les tables est toujours d’1 mètre 50. Seules les places assises sont autorisées et 8 personnes maximum peuvent se retrouver autour de la table. Le port du masque est toujours obligatoire lors des déplacements en intérieur. En Flandre, il n’est plus obligatoire.

Le pass sanitaire est d’application dans les discothèques sur l’ensemble du territoire belge. Il est également demandé dans les événements qui comptent plus de 50 personnes en intérieur et 200 en extérieur. L’heure de fermeture, à 1 heure du matin, est levée pour les bars et les restaurants. Cela vaut également pour les magasins de nuit et les événements. Cette décision faite suite à celle de la réouverture des discothèques et permet un alignement au niveau des horaires. Après le 15 octobre, les restrictions sanitaires seront levées en raison de l’entrée en vigueur du Covid Safe Ticket.

Le projet d’ordonnance a été approuvé ce week-end pour une extension du CST

Le gouvernement bruxellois a approuvé en deuxième lecture le projet d’ordonnance d’exécution qui ouvrira la voie à l’extension du recours au Covid Safe Ticket dans une série de secteurs de la capitale.

Le texte sera accessible sur le site du parlement bruxellois à partir de la semaine prochaine. Il sera examiné en commission, mercredi, et en séance plénière vendredi prochain, le 8 octobre. Sous réserve du feu vert du parlement, le , et donc l’extension du recours au CST, entrera en vigueur le 15 octobre prochain dans la capitale. Cette extension permettra l’utilisation du Covid Safe Ticket dans les établissements relevant du secteur culturel, les établissements de l’horeca, les dancings et discothèques, les centres de sport et de fitness, les foires commerciales et congrès et les établissements de soins résidentiels.

Sous condition de la situation épidémiologique

Pour autoriser cette utilisation, le gouvernement bruxellois – sous sa casquette de collège réuni de la Commission communautaire commune – sollicitera l’avis du Risk Assessment Group (RAG) sur la situation épidémiologique sur le territoire de la Région Bruxelles-Capitale dans un délai de 5 jours ouvrables, sauf urgence spécialement motivée.

Plus largement, les ministres bruxellois fixeront la durée d’application de l’utilisation du CST qui ne peut dépasser trois mois. Si la durée excède un mois, le Collège réuni évaluera mensuellement la possibilité d’arrêter prématurément l’application de la mesure compte tenu de la nécessité et de la proportionnalité de cette application.

Au plus tard un mois avant l’expiration de la mesure, le Collège réuni peut proposer à l’Assemblée réunie – le parlement bruxellois – d’adopter une nouvelle ordonnance en vue de proroger le régime mis en place pour des durées complémentaires de trois mois maximum, ne pouvant en tout état de cause pas dépasser le 30 juin 2022.

Des sanctions sont prévues dans la future ordonnance : une amende de 50 à 500 euros pour le visiteur ou le participant qui contrevient aux dispositions de l’ordonnance, et de 50 à 2.500 euros pour l’organisateur.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Lemire Arnaud, mardi 5 octobre 2021, 15:34

    85% des adultes vaccinés, une situation sous contrôle malgré la reprise de l'école, des cours à l'université, des rencontres sportives en salles et j'en passe. Le CST se justifie-t-il vraiment ? Ne devrait-on pas consacrer l'énergie publique à autre chose ? Ne serait-il pas temps de revenir plus largement à la notion de liberté ?

  • Posté par Lemire Arnaud, mardi 5 octobre 2021, 20:31

    Article publié aujourd'hui, je cite : Les indicateurs de l'évolution de la pandémie de coronavirus à Bruxelles restent stables (...) Autre élément stable : le nombre d'admissions à l'hôpital. S'il reste relativement élevé, le taux d'incidence baisse aussi à Bruxelles et 65% des adultes sont vaccinés. La Wallonie connaît une situation meilleure que Bruxelles, mais le CST y sera appliqué aussi. Le CST, je l'ai, je ne parle pas pour défendre ma liberté. Mais je pense qu'il s'agit d'une contrainte abusive de l'exiger comme c'est le cas dans ce projet. Dès qu'une bonne nouvelle arrive sur le plan sanitaire, un expert tempère par un "mais restons prudents". Êtes-vous certain que le retour à une plus grande normalité sera un jour jugé "prudent" ?

  • Posté par massacry olivier, mardi 5 octobre 2021, 19:02

    < une situation sous contrôle > bof bof pour Bruxelles, et ce pass est là pour éviter que les choses s'enveniment vraiment.

  • Posté par Maury Eric, mardi 5 octobre 2021, 14:45

    Cette ordonnance est juste une insulte à la démocratie pas une mesure sanitaire comme on veut le faire croire !

  • Posté par Bonisseur de La Bath Adolphe, mardi 5 octobre 2021, 14:19

    Et pour aller à la mosquée ??

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs