Accueil Monde France

Abus sexuels dans l’Eglise française: le pape dit son «immense chagrin» face à cette «effroyable réalité»

Le pape François a réagi au travail d’une commission indépendante qui a enquêté sur les violences sexuelles au sein de l’Eglise catholique de France et qui a estimé à 216.000 le nombre de mineurs victimes de prêtres, diacres et religieux depuis 1950.

Temps de lecture: 2 min

Le pape François a exprimé mardi son « immense chagrin » après la publication d’un rapport accablant sur la pédocriminalité dans l’Eglise de France, qui a « pris conscience de cette effroyable réalité ».

« Ses pensées se tournent en premier lieu vers les victimes, avec un immense chagrin pour leurs blessures et gratitude pour leur courage de dénoncer. Elles se tournent aussi vers l’Église de France afin que, ayant pris conscience de cette effroyable réalité (…), elle puisse entreprendre la voie de la rédemption », a déclaré le porte-parole du Vatican, Matteo Bruni, évoquant devant des journalistes la réaction du pape.

Une commission indépendante, qui a enquêté sur l’ampleur de la pédocriminalité dans l’Eglise catholique de France, a publié mardi ses conclusions accablantes, estimant à 216.000 le nombre d’enfants et d’adolescents victimes de clercs et de religieux depuis 1950.

Si l’on ajoute les personnes agressées par des laïcs travaillant dans des institutions de l’Eglise (enseignants, surveillants, cadres de mouvements de jeunesse…), le nombre grimpe à 330.000, a indiqué son président, Jean-Marc Sauvé, en dévoilant les conclusions de la Commission indépendante sur les abus dans l’Eglise (Ciase).

« Le Saint-Père a été informé de la sortie du rapport de la Ciase, à l’occasion de ses rencontres, ces jours derniers, avec les évêques français en visite ad limina. Et c’est avec douleur qu’il a pris connaissance de son contenu », a précisé M. Bruni.

« Par ses prières, le pape confie au Seigneur le Peuple de Dieu qui est en France, tout spécialement les victimes, pour qu’Il leur accorde le réconfort et la consolation et afin que, avec la justice, puisse s’accomplir le miracle de la guérison », a conclu le porte-parole.

Dans la foulée de la publication de ce rapport, l’épiscopat français a exprimé mardi « sa honte », « son effroi » et a demandé « pardon » aux victimes

>>> A lire aussi – Abus sexuels dans l’Eglise française : 216.000 victimes depuis 1950

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par hayot alain, mardi 5 octobre 2021, 22:43

    J'ai dû subir les abus sexuel d'un frère des "écoles chrétiennes" quand j'avais douze ans. Cela a boussilé ma vie affective et sexuelle. Alors des excuses , des pardons c'est trop facile. Mais il faut vraiment que cela cesse, et dans l'église (heureusement en perte d'adeptes) et dans tous les milieux ou des enfants peuvent être en contact avec des adultes pédophiles. Je crois que les jeunes maintenant sont mieux informés et auront plus facile à se défendre.

  • Posté par Thijs alain, mardi 5 octobre 2021, 17:42

    La messe est dite

  • Posté par Rousseaux , mardi 5 octobre 2021, 17:32

    Parle-t'on sexualité au Grand Séminaire ou est-ce aussi mis sous le tapis d'une manière imbécile comme étant une manisfestation démoniaque ?

  • Posté par Constant Depiereux, mardi 5 octobre 2021, 16:55

    D'autres auraient la décence de présenter leur démission...

  • Posté par Constant Depiereux, mardi 5 octobre 2021, 16:55

    D'autres auraient la décence de présenter leur démission...

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs