Accueil Monde Europe

Italie: les élections municipales redonnent des couleurs à la gauche et aux centristes

Un taux d’abstention historiquement élevé souligne la désaffection des militants des formations populistes.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Un Italien sur deux a choisi de ne pas choisir. Aux élections municipales, organisées en Italie ces dimanche et lundi pour élire les maires de quelque 1.200 communes ainsi que le président de la région Calabre, près de 50 % des électeurs ont cédé à la tentation de l’abstention.

« La désaffection des électeurs montre clairement que ce ne sont pas la politique ou les partis qui sont en crise, c’est la démocratie même qui est aujourd’hui remise en cause… », a affirmé, après le scrutin, Giorgia Meloni, leader de Fratelli d’Italia (FDI, droite radicale), seul grand parti dans l’opposition.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs