Accueil Sports Football Football belge

Thomas Foket avant Belgique-France en Nations League: «Le sentiment de revanche est grand au sein de l’équipe»

Toby Alderweireld et Thomas Foket ont répondu aux questions des journalistes en prélude du duel très attendu face à la France en demi-finale de la Nations League. Sans surprise, les deux joueurs assurent viser le trophée. Foket parle aussi d’un sentiment de revanche.

Temps de lecture: 2 min

«  C’est une affiche fantastique !» Voilà comment le défenseur des Diables Toby Alderweireld décrit la demi-finale de Nations League qui attend la Belgique ce jeudi, face à la France. L’ancien Spurs, qui a disputé 3 matchs complet en septembre avec sa nouvelle formation qatarie Al-Duhail, a aussi évoqué son état de santé : « J’ai eu le Covid, mais je suis maintenant complètement guéri. » Et d’affirmer ses ambitions : « Nous voulons un trophée. J’ai vraiment envie de me montrer. C’est d’ailleurs le cas de toute l’équipe. On a hâte de se frotter à des vraies stars, on veut leur faire passer une soirée difficile ! »

La victoire finale reste l’ambition, qu’importe le prestige du trophée : « C’est vrai que le tournoi n’est pas le plus prestigieux en raison de sa courte histoire, mais ce serait bien d'être l'un des premiers gagnants. »

« Nous aussi, on est prêt à remporter un prix ! »

De son côté, Thomas Foket, qui joue en France à Reims, a évoqué la rivalité historique belgo-française : « Les Français sont fiers. Ils ne se gênent pas pour rappeler qu’ils sont champions du monde ! Donc on espère gagner ». Le discours de celui qui a remplacé Thomas Meunier, blessé, était teinté d’humilité, comme à son habitude: « Je suis très fier d'être ici avec les 23. Ce n'est pas le cas de beaucoup de joueurs en fin de compte... S'il y a une chance de grapiller quelques minutes, je me montrerai. Mais je sais que ce ne sera pas facile... presque tout le monde est titulaire dans un grand club. »

« Le moment est venu de montrer que nous pouvons gérer les gros morceaux »

Pour ce qui est de l’opposition, Thomas Foket n’a pas peur : « Ce sera un grand match, avec de grands talents dans les deux équipes. On n’a pas besoin de motivation supplémentaire. Oui, ils sont champions du monde, mais nous sommes prêts à remporter un prix, nous aussi ! »

La question qui brûle toutes les lèvres et qui divise aussi bien les joueurs que les analystes et les fans belges : y a-t-il un sentiment de revanche ou la page est-elle tournée ? Dans le chef de Thomas Foket, les choses sont claires : «Le sentiment de revanche est très important chez les joueurs. Le moment est venu de montrer que nous pouvons gérer les gros morceaux ! »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Football belge

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir