Accueil Monde Asie-Pacifique

Des données indiquent que le coronavirus circulait déjà à l’été 2019

Des experts ont analysé certaines données qui indiquent une présence du virus SARS-CoV-2 à Wuhan bien avant le premier cas officiellement détecté.

Temps de lecture: 1 min

Le coronavirus aurait commencé à circuler à Wuhan depuis l’été 2019. C’est ce que démontre les analyses de la compagnie Internet 2.0 qui ont étudié les contrats passés à l’époque par les institutions publiques de la région, indique le Telegraph. Or le premier cas de covid a été officiellement détecté en décembre 2019.

Les analyses rapportent que les dépenses de 2019 des laboratoires de tests PCR dans la province du Hubei, dont Wuhan est le chef-lieu, ont doublé par rapport à 2018 et indiquent « une hausse significative des dépenses ». En effet, le centre de prévention et du contrôle des maladies du Hubei, l’hôpital militaire de Wuhan, l’Institut de virologie et l’université de technologie de Wuhan figurent parmi les commanditaires d’équipements.

Le Telegraph a indiqué que ces analyses avaient été remises à l’administration américaine.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Borsu Patrice, mardi 5 octobre 2021, 20:43

    C'est en tout cas ce que Alain Zenner laisse entendre dans son "Dictionnaire ludique et érudit du Confinement". Et la façon dont les autorités chinoises éludent la question nourrit le(s) soupçon(s). De toute manière, qu'importe: nous sommes dedans, il nous faut en sortir!

  • Posté par Staquet Jean-Marie, mardi 5 octobre 2021, 19:40

    Théorie du complot. Ne détournons pas l'attention pour épargner les vrais coupables: les covidiots qui n'ont pas mis leur masque et refusent le coronapass.

  • Posté par Trevisan Lucio, mardi 5 octobre 2021, 18:58

    "Le SARS-CoV-2 circulait déjà silencieusement en Italie en septembre 2019" déclare en 2020 l'Institut des Tumeurs de Milan. Cet Institut en collaboration avec l'Université de Sienne a pu démontrer en analysant les échantillons de sang prélevés entre septembre 2019 et mars 2020 sur des participants à un screening sur la tumeur du poumon, que ces anticorps au SARS-CoV-2 étaient déjà présents dans leur sang en Septembre 2019.

  • Posté par Trevisan Lucio, mardi 5 octobre 2021, 18:58

    Source : https://www.lastampa.it/cronaca/2020/11/15/news/istituto-tumori-milano-covid-in-italia-gia-da-settembre-2019-1.39543356

  • Posté par Maldague Thierry, mardi 5 octobre 2021, 18:55

    Tiens, ils auraient inventé les tests PCR Covid-19 avant que le virus ne soit identifié? Article idiot au titre racoleur.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs