Accueil Société

Libération de Junior Masudi Wasso: les explications de Mahdi n’éteignent pas l’incendie

L’autorisation d’accès au territoire finalement accordée au jeune Congolais n’a visiblement pas mis fin à l’affaire. Face aux explications du secrétaire d’Etat concernant le dénouement, l’UCLouvain assure avoir transmis depuis plusieurs jours à l’Office des étrangers les informations nécessaires concernant les droits d’inscription payés par l’étudiant. Des députés demandent une enquête.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 5 min

Si le secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, Sammy Mahdi (CD&V), espérait que l’autorisation d’entrée accordée lundi à l’étudiant congolais Junior Masudi Wasso éteigne l’incendie déclaré depuis une semaine, c’est un peu raté. Le traitement par l’Office des étrangers (OE) du dossier du jeune homme, détenu en centre fermé du 18 septembre au 4 octobre à la suite d’un contrôle de la police aéroportuaire – qui a notamment abouti à la conclusion, après interrogatoire, que l’étudiant n’avait pas pu apporter de preuve de connaissances académiques suffisantes, ni du paiement de son droit d’inscription – laisse à ce stade plusieurs questions en suspens.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par collin liliane, mercredi 6 octobre 2021, 11:44

    "Le responsable du contrôle s’arrête ensuite sur un document de l’UCLouvain (une autorisation d’inscription, datée du 16 juin 2021). Celui-ci rappelle qu’un versement d’un minerval de 835 euros doit être versé préalablement à l’arrivée sur le territoire" Et donc, l'Université de Louvain a communiqué une mauvaise information à la douane. Celle-ci , comme l'Office des Etrangers, n'a fait que son boulot.

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, mercredi 6 octobre 2021, 8:01

    Si je lis bien, l'erreur initiale est à imputer aux services de l'université qui spécifient, dans leur courrier de juin, que le minerval doit être payé avant l'entrée sur le territoire. Qu'il y ait eu, postérieurement -mais quand, au juste? - une rectification de l'information n'autorise pas, me semble-t-il, à incriminer les fonctionnaires qui ont opéré le contrôle du 18 septembre. Le rôle de l'UCLouvain dans cette histoire me semble assez ambigu.

  • Posté par c006E95, mardi 5 octobre 2021, 22:55

    Encore un pseudo étudiant...qui s'incrustera dans le pays...dans 20 ans, il sera député, élu par ses congénères...et nous dictera sa loi

  • Posté par Lhermitte Jean-Yves , mercredi 6 octobre 2021, 8:31

    Monsieur le singe pouvez vous stopper vos ridicules propos racistes !

  • Posté par Dechamps Pascal , mardi 5 octobre 2021, 22:37

    Et le pauvre gamin Mahdi qui ne sait plus quoi inventer pour donner des gages dans le vain espoir de sauver son Parti aux prochaines élections. Magnifique (bis).

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs