Accueil Économie Consommation

Flambée des prix de l’énergie: pas d’embellie avant l’été 2022

Le cours du gaz naturel a bondi à un nouveau sommet ce mardi. Les consommateurs voient arriver l’hiver avec angoisse. On pourrait attendre jusqu’en 2024 avant de retrouver le niveau de prix d’avant-covid.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Où cela va-t-il s’arrêter ? En milieu d’après-midi, ce mardi, le contrat de gaz naturel Dutch TTF – la référence européenne – à un mois grimpait de plus de… 25 %, dépassant les 120 euros le MWh, avant de se replier légèrement. Une flambée que plus rien ne semble en mesure d’arrêter : + 67 % en quinze jours, + 190 % en six semaines ! Et pourquoi cela serait-il le cas dès lors que les causes de cette envolée historique restent inchangées. Elles sont rappelées par la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (Creg) dans sa dernière étude sur la hausse des prix du gaz et de l’électricité. A commencer par la hausse de la consommation en Chine, mais aussi en Europe, liée à la reprise économique post-covid.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Otte Gérard, mardi 12 octobre 2021, 17:45

    De Croo a oublié sa méthode d'économie d'électricité. Il suffit de tout débrancher en tirant la prise. Il excelle en la matière.

  • Posté par Desmet Marc, lundi 11 octobre 2021, 13:34

    Avant de toucher à notre chauffage et carburant pour travailler .... TRIPLEZ les prix des voyages en avions... Mon chauffage avant tes petites vacances!!!

  • Posté par Patrick Yamedjeu, lundi 11 octobre 2021, 9:42

    "La Vivaldi veut maîtriser le prix de l’énergie" Alors, il ne fallait pas brader toutes nos compagnies d'électricité et de gaz. Quand les centres de décisions sont ailleurs, je ne vois pas trop ce que le gouvernement peut faire à part faire semblant de se préoccuper.

  • Posté par Patrick Yamedjeu, lundi 11 octobre 2021, 9:39

    "On pourrait attendre jusqu’en 2024 avant de retrouver le niveau de prix d’avant-covid." Rassurez-vous, d'ici là, les dégâts provoqués créeront une crise de gilets jaunes sans commune mesure avec la précédente.

  • Posté par Dubois alain, mercredi 6 octobre 2021, 16:51

    Maisons passives et quasi pas de chauffage.

Plus de commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs