Accueil Météo

Le 1722 activé en raison d’un risque de tempête ou d’inondation

Le SPF Intérieur a activé mardi soir le numéro d’appel 1722 afin d’éviter que les numéros d’urgence ne soient submergés.

Temps de lecture: 2 min

Le numéro d’appel 1722 pour des interventions de pompiers non urgentes a été activé mardi soir par le SPF Intérieur, en réaction à un avertissement de mauvais temps émis par l’Institut royal météorologique (IRM). Par ailleurs, l’Institut a alerté sur l’arrivée de fortes rafales de vent dans le nord du pays, activant une alerte jaune.

« En fin de nuit et mercredi matin, le vent s'orientera au secteur ouest-nord-ouest tout en se renforçant. Les rafales pourront alors atteindre 85 voire très localement 90 km/h sur la frange littorale. L'après-midi, le vent faiblira avec des rafales qui ne dépasseront plus les 60 à 70 km/h », indique l’IRM.

Le 1722 a pour but d’éviter que les numéros d’urgence soient submergés par des appels pour des interventions qui peuvent toutefois attendre. En cas de dommages causés par une tempête ou de dégâts des eaux pour lesquels une assistance des pompiers est requise, il faut donc composer ce numéro. Si une vie est en danger, c’est le 112 qu’il faut joindre.

Le SPF recommande également le recours au guichet électronique 1722.be, considéré comme «le moyen le plus direct de demander l’aide des pompiers dans des situations où aucune vie n’est en danger».

Les centrales d’urgence 112 et les pompiers donnent toujours la priorité aux personnes dont la vie est potentiellement en danger. «Elles analysent les situations au cas par cas et déterminent qui doit être secouru en premier. Pendant une tempête ou une inondation, elles doivent traiter de nombreuses demandes en même temps», souligne le service public fédéral. «Faites preuve de patience et ne rappelez pas pour savoir quand les secours vont arriver», demande-t-il.

L’activation du numéro 1722 est préventive lorsqu’une tempête ou de fortes pluies sont annoncées. Cette activation ne présage en rien de la gravité de l’avertissement et de l’ampleur des dégâts éventuels, rappelle le SPF Intérieur.

À lire aussi La guerre des prévisions météo, entre business juteux et rude concurrence

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Météo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko