Accueil Monde Europe

L’UE voudrait «moins de dépendance et plus d’influence» face à Washington et Pékin: mais comment?

Les Européens se cherchent une ligne claire dans le vaste monde, qui est à couteaux tirés. Ils étaient convoqués mardi soir pour un grand remue-méninges aux allures d’introspection. La relation transatlantique est au cœur du débat.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 6 min

Alignement ? Emancipation ? Autonomie ? Les dirigeants européens étaient convoqués mardi soir à Brdo, en Slovénie, le pays qui exerce la présidence semestrielle tournante des travaux de l’UE, pour un grand remue-méninges aux allures d’introspection : sur leur place dans le monde. A ce stade, plus de questions que de réponses. Vers un constat lucide du chemin qui reste à parcourir ? Ou des rodomontades qui oublieraient combien le Vieux continent demeure sous le « parapluie américain » ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Carton Pierre, mercredi 6 octobre 2021, 11:01

    Cette réflexion va évidemment dans le bon sens (plus d'autonomie, moins de dépendance). Mais au final on en reste toujours à la même conclusion: le mode de décision des institutions européennes est à revoir. Tant que l'on restera au système de l'unanimité, il sera difficile de faire bouger les lignes.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs