Accueil Sports Football Diables rouges

Thierry Henry futur sélectionneur des Diables rouges? «Il peut avoir une fenêtre de tir après Roberto Martinez»

Thierry Henry, l’adjoint du sélectionneur Roberto Martinez, souffre d’une blessure au dos lors de ce rassemblement. Mais quid de l’avenir ?

Temps de lecture: 2 min

Depuis l’Euro 2020, Thierry Henry est revenu dans le giron de l’équipe nationale belge. Adjoint de Roberto Martinez, le Français connaît parfaitement le groupe des Diables rouges et s’y sent même très bien. Si le principal intéressé est également consultant pour Amazon Prime, il espère sans doute un jour retrouver un poste comme entraîneur principal.

Interrogé par la RTBF, Raymond Domenech, l’ancien sélectionneur des Bleus, lui, voit un chemin tout tracé pour son ancien joueur. « Titi a eu des déboires dans certaines équipes parce qu’il est fait pour le très haut niveau. Son discours passe bien avec des garçons comme Kevin De Bruyne ou Romelu Lukaku. Il parle d’égal à égal. Avec les autres, il n’a pas trouvé la psychologie. Au côté de Roberto Martinez, il a déjà appris pas mal de choses. Je le vois bien comme son successeur à la tête de votre équipe. »

« Il peut fédérer »

Une déclaration forte qui n’a pas échappé à « L’Équipe du Soir » qui a d’ailleurs lancé un débat sur l’avenir de Thierry Henry. Pour Nabil Djellit, consultant et journaliste pour France Football, il y a une possibilité avec l’équipe nationale belge. « S’il s’intéresse aux très grands clubs et aux joueurs de très haut niveau, ça va être compliqué. Car, depuis son expérience ratée à Monaco, il n’y a pas grand monde qui se bouscule au portillon. Arsenal pourrait, mais ce n’est plus un grand club. Je pense que, sur des courtes périodes, il est capable de fédérer et je ne suis pas sûr qu’il ait une patience incroyable avec les jeunes joueurs. En Belgique, il est bien vu. Donc, après Martinez, il peut y avoir une fenêtre de tir pour lui. »

Des propos qui ont trouvé écho avec Philippe Sanfourche, journaliste sportif à RTL. « La passion de Thierry Henry, ça peut aussi être d’échafauder sa liste pendant des semaines, de regarder une multitude de matches, de travailler avec son staff et de ne pas être les mains dans le cambouis au quotidien. Platini était un peu comme ça, il ne sait parler qu’aux grands joueurs. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir