Accueil Ma Santé

L’urticaire chronique, une maladie qui n’a rien d’allergique

Près d’une personne sur cinq a fait ou fera un épisode d’urticaire au cours de sa vie et environ 1 % de la population belge en souffre dans sa forme chronique. Cette maladie inflammatoire est particulièrement invalidante et impacte la qualité de vie des patients concernés.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Pour les patients atteints d’urticaire, la vie, c’est un peu comme se rouler dans un tapis d’orties, du moins durant la majeure partie de leur temps. Cette maladie débute souvent brutalement avec l’apparition de symptômes spécifiques. « Les patients constatent des plaques d’urticaire : des plaques rouges en relief qui grattent énormément. Ces plaques sont dites fugaces et migratrices. Car contrairement à des plaques d’eczéma, de psoriasis ou de la majorité des autres atteintes dermatologiques, elles restent quelques minutes à quelques heures sur la peau, avant de disparaître pour réapparaître de plus belle à d’autres endroits du corps », précise la professeure Laurence de Montjoye, du service de dermatologie des Cliniques universitaires Saint-Luc. Ces plaques peuvent être localisées sur l’entièreté du corps des patients et être associées à des gonflements douloureux – appelés angiœdèmes – des lèvres, des pieds, des mains, des organes génitaux ou encore des paupières.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Ma Santé

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs