Accueil Économie Finances

Affaire Fortis: «Aller au procès pour une grosse affaire financière est impossible», selon le journaliste financier Nicolas Keszei

Le journaliste judiciaire Nicolas Keszei a suivi pendant plus de 10 ans pour le quotidien « L’Echo » le dossier Fortis. Dans son livre « Fortis, le procès volé », il raconte les coulisses inédites d’un échec cuisant, « reflet d’un système judiciaire belge malade ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

Fortis, le procès volé » relate en détail l’affaire Fortis, entamée à la spectaculaire chute de la banque en 2008, ponctuée par la chute du gouvernement Leterme la même année et terminée en 2020, sans jugement, avec des inculpés définitivement innocentés. Ou comment ce qui aurait pu être le procès du siècle a fini en 2020 sur la prescription des faits.

L’une des grosses révélations de votre livre, c’est l’erreur de stratégie reconnue par le parquet : il aurait fallu poursuivre au pénal les sociétés liées au dossier Fortis et pas uniquement leurs patrons. Pourquoi ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Finances

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs