Accueil Sports Football Diables rouges

Youri Tielemans avant le match des Diables rouges contre la France: «La déception était énorme en 2018»

Youri Tielemans, le milieu de terrain des Diables rouges, a préfacé en conférence de presse la rencontre contre la France à l’occasion du Final Four de la Nations League.

Temps de lecture: 2 min

À 24 ans, Youri Tielemans s’apprête à vivre l’un des moments les plus importants de sa carrière. Deux matches pour un trophée. C’est le défi des Diables rouges. Son défi, aussi. Remporter la Nations League serait quasiment une consécration avec l’équipe nationale, d’autant que celle-ci est passée à côté des derniers grands rendez-vous. Trois ans après la frustrante défaite en demi-finale de la Coupe du monde face aux Bleus (1-0), le médian est prêt à prendre sa revanche. Ou, du moins, à rejoindre la grande finale. Il n’a pas hésité à le faire savoir, ce mercredi soir, en conférence de presse.

Sur la demi-finale de 2018  : « Bien sûr, la déception après le dernier match contre la France était énorme. Surtout après avoir été si proche d’une finale… C’est dommage, car nous n’avons pas fait beaucoup d’erreurs ce jour-là, nous avons aussi eu des occasions. Mais, demain, nous devons jouer un grand match. Les détails, comme un corner, décideront de nouveau du résultat final. C’est tout ce que je peux dire à ce sujet. »

Sur les Bleus  : « La France sans Kanté est une équipe différente. Mais, même sans lui, les Bleus essaieront de faire quelque chose. Nous devrons être très attentifs à Paul Pogba, par exemple, qui est là. Par rapport à l’Euro, ce sera aussi un match différent pour la France. Je ne pense pas que ce tournoi soit encore dans l’esprit des joueurs tricolores. »

Sur sa condition  : « Je ne remets pas en cause ma forme. J’essaie juste de travailler tous les jours, sur et en dehors du terrain. Je veux aider l’équipe et ma performance individuelle suivra par après. À Leicester, nous avons connu un début de saison difficile. Peut-être que cette sélection me fera du bien. »

Sur les progrès des Diables  : « L’Italie nous a fait mal lors de l’Euro avec son pressing. Contre la République tchèque, nous avons montré que nous avions appris dans ce domaine. Nous allons tenter de montrer la même chose demain contre la France. »

Sur Romelu Lukaku  : « Est-il l’un des meilleurs attaquants du monde ? Romelu est un très bon attaquant. Ses statistiques parlent d’elles-mêmes, je pense. Il est presque impossible de les compter. Mais peut-être ne devrions-nous pas citer toutes ses qualités trop fort… compte tenu du match de demain. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir