Accueil Opinions Cartes blanches

«Une nouvelle feuille de route pour l’Europe». Sans le social?

Les syndicats européens répliquent à la carte blanche cosignée par quelques personnalités, dont Guy Verhofstadt, qui ont adressé dans « Le Soir » du 9 mai un appel commun pour relancer la dynamique européenne. Ils réclament un nouvel agenda social ambitieux.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

S’il nous faut saluer la démarche des auteurs de l’appel commun lancé dans Le Soir, lundi 9 mai, jour « de l’Europe », par quelques personnalités européennes (NDLR : Guy Verhofstadt, Michel Barnier, Guillaume Klossa, Felipe Gonzalez, Maria Joao Rodrigues, Daniel Cohn-Bendit, Roberto Saviano et Lionel Baier) pour «  rétablir la confiance et relancer la dynamique européenne  », il est aussi indispensable, pour les représentants des syndicats européens de tirer, une nouvelle fois, la sonnette d’alarme sociale.

En effet, nous souscrivons à l’idée d’une nécessaire refondation européenne autour de ses valeurs fondatrices de démocratie, de protection, d’accueil des réfugiés, d’appartenance européenne, tel que développé par les rédacteurs du texte du 9 mai.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs