Accueil Société

Comment réagir quand on est victime de propos haineux sur les réseaux sociaux?

En Belgique, il est extrêmement rare que des délits de presse soient poursuivis en cour d’assises, comme le prévoit la Constitution.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Premier réflexe, lorsqu’on est victime de propos haineux sur les réseaux sociaux : tenter d’effacer ce qui a été écrit, ce qui suscite l’ironie et le mépris. C’est un mauvais réflexe, explique Me Jacques Englebert, spécialiste en droit des médias : « Ce qu’il faut faire en priorité, c’est rassembler les preuves de tout, explique-t-il. Il faut faire des captures d’écran de tous les messages, publications et commentaires, pour pouvoir établir la matérialité. » Certains préconisent, pour éviter toute contestation, qu’un huissier de justice soit appelé pour constater l’existence des publications : « Cela a une valeur probante plus importante, et cela évite toute discussion sur l’authenticité s’il y a contestation », explique le spécialiste. Pour que le dossier soit le plus complet possible, mieux vaut en outre que les éventuelles captures d’écran permettent de situer la date et l’heure des publications.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, jeudi 7 octobre 2021, 14:00

    Supprimer tout les réseaux sociaux , simple et très efficace !!!!

  • Posté par Rahier Pierre, jeudi 7 octobre 2021, 9:33

    Ne pas laisser la porte d'entée ouverte à tout vent...

  • Posté par Legarou Marcel, jeudi 7 octobre 2021, 9:00

    Attention aux derives Ce pourrait devenir une manière parmi d’autres de museler progressivement le droit d’expression

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs