Accueil Opinions Éditos

Il faut une réforme de l’Etat pour plus d’efficacité, et pas à l’ancienne

Inondations, pandémie, prix de l’énergie, réchauffement climatique : les fronts qui réclament l’action urgente du politique sont d’une importance vitale pour les citoyens.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Le président du PS contourne le communautaire devant des étudiants à Gand pour se concentrer sur la lutte climatique, et ceux qui voyaient se profiler une réforme institutionnelle belge en tirent déjà des conclusions. Pour le politologue Carl Devos, Paul Magnette aurait dit en filigrane à Bart De Wever : « Le confédéralisme, c’est non ! » Pour d’autres, l’institutionnel est au frigo : circulez il n’y a plus rien à voir. Vraiment ?

Soyons clairs : ce ne sont pas les réformes de l’Etat qui réenchanteront la politique et les enjeux cruciaux ne manquent pas en Belgique avant de se pencher sur les structures. Inondations, pandémie, prix de l’énergie, réchauffement climatique : les fronts qui réclament l’action urgente du politique sont même d’importance vitale pour les citoyens.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 8 octobre 2021, 17:54

    Il faut sortir du cercle vicieux que les "réformes de l'état" servent à certains nationalistes à aboutir à l'éclatement du pays. Les crises récentes nous ont montré qu'une réforme centripète de "re-fédéralisation" seraient plus que nécessaires et efficaces.

  • Posté par Monsieur Alain, jeudi 7 octobre 2021, 11:13

    Et BHV dans tout ça ????

  • Posté par Lete Catherine , jeudi 7 octobre 2021, 9:46

    Il est naif de croire que l'on peut faire une réforme de l'Etat efficace en choisissant "3 thèmes". (ni même 4 ou 5) même si ces thèmes sont les plus urgents, les plus populaires, les plus "vendeurs" : une réforme de l'Etat - pour qu'elle soit efficace - exige que l'on ai une vue bien plus holistique de la situation car tout est dans tout, tout les thèmes sont interdépendants. Aussi, le choix des experts est crucial et j'aurais aimé qu'ils soient désignés par des entités complètement neutres, voire même complètement étrangères à la politique. Et pourquoi ne pas faire appel à des professionnels du changement? des professionnels de l'efficacité? J'ai travaillé pendant près de 40 ans dans une société internationale de plus de 400.000 employés; par 3 fois cette société s'est remise complètement en question à propos de son efficacité et par 3 fois elle est parvenue à se retourner complètement en quelques mois: se poser les bonnes questions (et pas celles qui font plaisir), avoir le courage d'agir, de "couper dans le gras" (et pas nécessairement le petit employé). Evidemment, le privé à quelque chose de plus que l'Etat n'a pas : le devoir de résultat ....

  • Posté par Bricourt Noela, jeudi 7 octobre 2021, 9:28

    Si au moins nous étions informé des réformes envisagées et des conséquences qu'elles entraineraient pour la population?

  • Posté par eric biltiau, jeudi 7 octobre 2021, 9:01

    La seule réforme de l'Etat capable de résister à la politique politicienne actuelle est d'avoir un Etat souverain plus des compétences régionales le tout, l'ensemble entouré par des experts. Un Etat souverain pour la santé, l'enseignement, la Défense, le climat, les pensions, la mobilité, l'emploi, les secours entre autres et des compétences régionales (encadrées?) pour des situations plus locales telles que la Mer du Nord, les barrages également entre autres mais toujours sous le contrôle d'experts.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs