Accueil Culture Livres

Quitter Cuba sans l’oublier

Un groupe d’amis traverse une quarantaine d’années en s’éparpillant : « Poussière dans le vent », de Leonardo Padura.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le nouveau roman de Leonardo Padura, Poussière dans le vent, raconte une histoire « semée de cadavres, de disparitions, de mensonges ». La brève citation en forme de bilan partiel est puisée dans les dernières pages du livre mais elle ne divulgâche rien : malgré l’impressionnant volume de l’ouvrage, on avait compris très vite qu’il se dirigeait vers une forme de désastre. À partir, cependant, d’un groupe d’amis si soudé qu’il s’est baptisé le Clan, façon société secrète ou presque. Un pour tous, tous pour un !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs