Accueil Sports

Les compétitions sportives mixtes, un nouveau souffle: progrès anecdotique ou pas en avant?

Jeux olympiques, championnats du monde de cyclisme… Les programmes internationaux ouvrent des plages de mixité de plus en plus larges. Athlètes, fédérations et médias semblent trouver leur compte dans ce nouveau format.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

La parité est dans l’air du temps, elle infuse les valeurs dynamiques du partage et de l’échange d’expériences à travers notre vie en société. Elle s’applique de facto aussi au sport, avec une franchise que les derniers Jeux olympiques ont affirmée plus nettement. A Tokyo, dans cette immense bulle sanitaire aux reflets étranges et surréalistes, 48,8 % des 11.000 athlètes étaient des femmes. L’équilibre mathématique parfait devrait être atteint lors de Paris 2024. 124 ans plus tôt, dans la capitale française, elles étaient 22 (pour 975 hommes), concouraient en tennis et golf, mais de premiers sports permettaient déjà la mixité dans l’effort : la voile, le croquet et l’équitation.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs