Accueil Opinions Chroniques

La chronique «Déjà vu»: L’argent de l’influence

De puissants lobbies tentent actuellement de bloquer l’adoption, telle quelle, du plan de relance sur lequel Joe Biden joue sa présidence. Des manœuvres légales et transparentes aux États-Unis…

Article réservé aux abonnés
Chef du service Forum Temps de lecture: 5 min

Après les images désastreuses de la débâcle de Kaboul, Joe Biden doit concrétiser sans délai ses promesses électorales d’investissements massifs, il y va de sa présidence. Fait rare, et preuve que l’heure est grave, vendredi dernier, le Président s’est rendu personnellement au Capitole pour presser les élus de son parti de surmonter leurs divisions.

Le Parti démocrate est en effet fracturé. Pour faire simple, l’aile gauche conditionne son feu vert au vote du plan modernisation des infrastructures (1.200 milliards de dollars) à l’adoption d’un vaste « paquet » social et environnemental qu’elle estime à 3.500 milliards de dollars. Mais la fraction centriste du parti entend pour sa part plafonner ces dépenses à 1.500 milliards. Si le blocage persiste, aucun des deux volets ne sera adopté.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs