Accueil La Une Culture

«Sans Céline Sciamma, je n’aurais pas repris la parole»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Une figure inspirante dans ce mouvement militant féministe ?

Céline Sciamma a été importante. Je l’ai rencontrée, comme Rebecca Zlotowski, lors du documentaire que j’ai réalisé sur la place des femmes dans le cinéma à partir d’une vingtaine d’interviews de femmes réalisatrices. Céline a été un vrai éveil pour moi de l’importance du politique. J’ai toujours plutôt été d’une sensibilité de gauche, engagée et dans ma famille, on parle de politique. Mais j’ai aussi toujours essayé de montrer que j’existais par moi-même. A partir du moment où j’ai vécu avec un homme politique, j’ai décidé de ne plus parler de politique, et c’est très compliqué pour moi. S’il n’y avait pas eu Céline Sciamma, je n’aurais pas pu prendre la parole.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs