Accueil Société

Près de 1,4 million d’automobilistes contrôlés durant le marathon de la vitesse

D’importants contrôles de vitesse ont eu lieu ce mercredi 6 octobre sur l’ensemble du pays.

Temps de lecture: 2 min

Près de 1,4 million d’automobilistes ont été contrôlés par les polices fédérale et locales durant 24 heures à l’occasion du marathon de la vitesse, qui a eu lieu de mercredi matin (6 octobre) à jeudi matin (7 octobre), signale vendredi la police fédérale. Dans 2,78 % des cas, la police a dû rédiger un procès-verbal. Un résultat meilleur que les 3,81 % de la précédente édition en avril et qui « donne un peu d’espoir », commente-t-elle. « Mais le travail n’est pas terminé », ajoute la police.

Plus de contrôles, moins de PV

Ce sont précisément 1.362.879 conducteurs qui ont été contrôlés par la police fédérale et les 141 zones de police locale, soit plus que lors de la dernière édition. Et ce en 546 endroits, tant sur les autoroutes que sur les routes secondaires, soit plus que lors de l’édition précédente.

En termes de pourcentage, le nombre d’infractions est plus faible : de 3,81 % en avril à 2,78 %. « C’est encourageant, mais il y a encore du travail à faire », analyse la police fédérale. Au total, 176 conducteurs se sont vus retirer leur permis de conduire (contre 179 il y a six mois).

Lors de ce marathon, les forces de l’ordre entendaient attirer l’attention sur le danger que représente la vitesse excessive, l’une des principales causes d’accidents mortels sur la route.

Chaque année, la police organise différentes activités de sensibilisation ainsi que de grandes actions de contrôle. Encore cette année, une campagne BOB Hiver et une campagne nationale sur la « distraction au volant » sont ainsi prévues, prévient-elle.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Brunet Maxime, vendredi 8 octobre 2021, 10:26

    Moins de rentrées d'argent. Il est temps d'indexer les amendes comme les timbres poste !

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko