Accueil Économie

Cherche candidat…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 1 min

Infrabel recrute. Pour les trains dortoir notamment. « A ce jour, 80 hommes travaillent sur ces trains de travaux et dorment donc dans les trains dortoir. Infrabel fait face à un problème de sous-effectifs, car ils (et elles) devraient être 95 », explique le gestionnaire des 3.500 km de réseau ferré. D’autant qu’en 2022, 11 personnes sur les 80 prendront leur pension.

Avant, l’accès aux trains de travaux/trains dortoir était une évolution interne comme une autre. Aujourd’hui, les profils de fonction nécessaires à ces chantiers ont été précisés et sont donc spécifiques : ils comprennent dès le départ le mode de vie qui en découle (vie en commun à bord d’un train voyageur qui parcourt la Belgique de long en large), la flexibilité des horaires, le travail des week-ends et jours fériés… Avantage, certifié par les travailleurs rencontrés à Mons : pas de routine, chaque journée est particulière, dépend de l’endroit, de la météo, de l’organisation…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs