Accueil Société

Le médicament très cher de Pia et d’autres nouveau-nés va être remboursé

En 2019, la petite Pia, âgée de 10 mois, avait reçu le traitement Zolgensma à l’hôpital universitaire d’Anvers. Une grande collecte de fonds avait été lancée pour réunir 1,9 million d’euros : le coût d’une injection unique.

Temps de lecture: 2 min

Le traitement onéreux Zolgensma, dont le remboursement est réclamé depuis deux ans à travers le combat médiatique des parents de Pia, une petite Flamande atteinte d’amyotrophie spinale, sera remboursé en Belgique dès le 1er décembre, a annoncé vendredi le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke.

L’amyotrophie spinale (SMA) est une maladie neuromusculaire rare et invalidante. Elle se caractérise par une dégénérescence des motoneurones dans la moelle épinière, qui se traduit par une atrophie des muscles squelettiques et une faiblesse musculaire qui touche généralement les membres.

Le Zolgensma sera remboursé pour ces enfants, jusqu’à deux ans ou de moins de 13,5 kg, détaille le cabinet du ministre. Il s’agit d’un traitement administré par voie intraveineuse, dans un centre de référence sous haute surveillance, en une seule fois.

La procédure

Le cabinet Vandenbroucke a également détaillé dans son communiqué la procédure ayant permis d’aboutir à ce remboursement. « Avant de pouvoir discuter d’un éventuel remboursement en Belgique, il fallait que l’Agence européenne du médicament (EMA) remette un avis favorable concernant son utilité et son efficacité. Ensuite, en mai 2020, le médicament a obtenu le feu vert de la Commission européenne pour être commercialisé au sein de l’Union européenne. Après un avis positif de la Commission de remboursement des médicaments et des négociations, un accord est à son tour intervenu dans notre pays entre l’Inami et la firme qui développe le traitement, Novartis Gene Therapies. Le contrat entre les deux parties a été signé hier, jeudi soir. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Smyers Jean-pierre, dimanche 10 octobre 2021, 14:09

    Si j'ai bien entendu, dans ce type de médicaments, les firmes pharmaceutiques ne basent pas le prix de vente sur les coûts effectifs (recherche, développement), mais sur "l'espérance de vie potentielle que ce médicament apporte". Je trouve qu'il y a comme un problème éthique, là.

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko