Accueil Sports Cyclisme

Patrick Evenepoel: «Je suis un papa normal mais j’ai un fils pas comme les autres»

Quatorze mois après la chute dans le mur de Sormano, Remco Evenepoel sera au départ du Giro di Lombardia, ce samedi. Patrick, son papa, revient avec franchise, sincérité et pudeur sur ces mois de souffrance, de doute, de reconstruction d’un jeune homme pas tout à fait semblable aux autres.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 14 min

Patrick Evenepoel n’est pas seulement le père, il est aussi le manager de son fils Remco. Père et fils partagent une sensibilité à fleur de peau qui rejaillit dans cet entretien à l’approche de l’ultime mission du Brabançon, le Tour de Lombardie, qui faillit, en août 2020, lui coûter la vie. Ce jour-là, Patrick, son épouse Anja et la petite amie de Remco, Oumi, étaient présents lors du drame. C’est pour cette raison qu’ils retourneront sur place, ce samedi, afin de tourner la page la plus noire de leur vie familiale. Et accessoirement, en espérant y apprécier la grande victoire tant recherchée par le coureur de Deceuninck-Quick Step.

Patrick Evenepoel, l’évocation du Tour de Lombardie vous ramène inévitablement au drame de 2020…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Vleeshouwer Stephane, vendredi 8 octobre 2021, 17:55

    Belle franchise, merci monsieur. Heureusement que Remco est Flamand, un peu d'huile communautaire sur le feu n'arrangerait rien à cette affaire des mondiaux sur laquelle le dernier mot n'a pas encore été écrit.

Aussi en Cyclisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs