Accueil Belgique

Au Burkina, souveraineté alimentaire et action pour le climat vont de pair

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Je serai à la marche pour le climat, dimanche. Vous pourrez me retrouver sous le drapeau burkinabè ! » Blandine Sankara a le sourire espiègle. Sœur cadette de Thomas Sankara, l’ancien président du Burkina, la fondatrice de l’association Yelemani, est ces jours-ci loin de son petit pays sahélien. Elle y mène depuis 2012 un projet d’agroécologie impliquant une quinzaine de personnes. De là -« parce que nous captons la RTBF, vous savez… » –, elle a découvert les inondations qui ont frappé la Belgique en juillet dernier. Ouaga-Bruxelles : l’écart n’est pas aussi grand qu’on pourrait le croire. Et Sankara est de celles qui tissent les liens…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs