Accueil Économie Finances

Taxation des multinationales: un taux minimum de 15% dès 2023

Dès 2023, cette réforme permettra de garantir un taux d’application du taux d’imposition minimum de 15 % aux multinationales.

Temps de lecture: 1 min

Cent trente-six pays se sont accordés pour imposer une taxation minimale à 15 % sur les multinationales, a annoncé vendredi l’OCDE, après les ralliements de l’Irlande, l’Estonie et de la Hongrie.

« La réforme majeure du système fiscal international finalisée aujourd’hui à l’OCDE permettra de garantir l’application d’un taux d’imposition minimum de 15 % aux entreprises multinationales à compter de 2023 », a indiqué l’OCDE dans un communiqué.

Le Kenya, le Nigeria, le Pakistan et le Sri Lanka n’ont toutefois pas rejoint cet accord.

À lire aussi Pandora Papers: ces Belges qui ont une brique dans l’offshore

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Desmet Marc, samedi 9 octobre 2021, 13:34

    Pourquoi attendre encore 2 ans... L'impôt des société devrait être dégressif en fonction du nombre de personnes employées. Il serait correct que les entreprises qui emploient beaucoup de personnel paient moins d'impôts que les "entreprises clic clic" qui brassent des milliards avec quelques personnes. Les entreprises engageraient un maximum afin de payer moins d'impôts... donc moins de chômeurs

  • Posté par Ramscheidt Geoffrey, samedi 9 octobre 2021, 11:16

    Ça ne sera pas un problème pour elles puisque en fin de course ça sera le client qui fera les frais de cette augmentation.

  • Posté par Brunet Maxime, samedi 9 octobre 2021, 9:32

    Cela semble à priori être un pas en avant. Mais dans ces matières fiscales, l'homme est très ingénieux quand il s'agit d'éluder l'impôt. Et ce n'est pas grâce à cette taxation que la Belgique verra le moindre centime supplémentaire. Il est toujours possible de choisir le pays dans lequel les impôts seront finalement payé, même si c'est au taux de 15%.

  • Posté par Drumberg Benoit, samedi 9 octobre 2021, 0:33

    Bonne décision encore faut-il refermer toutes les portes de secours … refacturation de frais de groupe en tous genres par des filiales situées dans des pays moins taxés, mettre fin au accord de Rulling…

Aussi en Finances

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs