Accueil Opinions Éditos

Pologne: la Commission européenne doit répliquer vite et fort

La crise dans laquelle la Pologne vient de jeter l’Union européenne est d’une extrême gravité. Cela fait des années que le bras de fer ne fait que s’intensifier pour culminer ce jeudi avec l’arrêt du Tribunal constitutionnel.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

C’est une déclaration de guerre de la Pologne à l’Union européenne », nous assène un éditorialiste polonais depuis Varsovie. « Une attaque contre l’Union gravissime. C’est le risque de sortie de la Pologne de facto. Quand on dit qu’on ne respecte pas la primauté du droit de l’Union européenne, on tue l’Europe », commente Clément Beaune, secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Staquet Jean-Marie, dimanche 10 octobre 2021, 17:20

    Elle va devoir réagir contre l’Allemagne, la France, l’Espagne… qui disent en fait la même chose et sont parfois dans des situations encore plus délicates. Mais tout le monde sait qu’il n’y a pas d’égalité des États. Ça se saura encore mieux dorénavant.

  • Posté par Drizis Pinelopi, dimanche 10 octobre 2021, 10:33

    Aucune avancee sur l'abattage rituel sans accord des représentants du culte, dixit le ministre ecolo Mr Maron à Bruxelles...balayer devant sa porte me semblerait une bonne idée...avant les leçons aux Polonais

  • Posté par eric biltiau, dimanche 10 octobre 2021, 10:52

    @Drizis, tout à fait exact

  • Posté par Lecocq Annie, dimanche 10 octobre 2021, 9:20

    L'europe est un grand merdier dans lequel les différents pays pataugent, on n'aura jamais dû créer cela car à 27 on ne sait pas diriger convenablement. Trop is te veel D'ailleurs on les a pas trop entendu ( les eurocrates trop payés) pendant la "pandémie" chacun a fait sa petite popote intérieure.

  • Posté par Chalet Alain, samedi 9 octobre 2021, 12:23

    Notre "progressisme" gauchisant et son égalitarisme totalitaire et aveugle ne plaisent pas à tout le monde. Et déclarer que nos valeurs sont universelles et par définition supérieures à celles des autres est assez imprudent et prouve surtout une certaine étroitesse d'esprit.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

La fin de l’exception flamande

On le sait depuis des mois : le coronavirus ne connaît pas de frontières, encore moins linguistiques. La France comme l’Italie ont appliqué le pass sanitaire comme le port du masque de la même façon sur tout leur territoire.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs