Accueil Sports Football Diables rouges

L’heure de la grande remise en question pour les Diables rouges

À un peu plus d’un an de la Coupe du monde au Qatar, de nombreux chantiers attendent le sélectionneur Roberto Martinez.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 10 min

Aussi cruelle qu’elle soit, la défaite contre la France en demi-finale de la Nations League est une nouvelle occasion gâchée par la Belgique de remporter un trophée. La « génération dorée » aura une dernière chance lors de la Coupe du monde au Qatar, dans treize mois. Un laps de temps durant lequel Roberto Martinez devra apporter des réponses aux interrogations, de plus en plus nombreuses, qui entourent son groupe.

1 En défense, faut-il déjà faire le ménage ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Weissenberg André, samedi 9 octobre 2021, 14:38

    Il serait plus que temps pour Martinez de changer enfin certains pions sur son échiquier, et non des moindres. Bien sûr, en défense. Dans l'entrejeu, c'est déjà en voie d'être fait, avec le retrait de Hazard et bientôt de Witsel. Tielemans, Trossard, Dendoncker et Praet ou encore Doku, ont la carrure nécessaire pour tenir le milieu du terrain et les ailes, et permettre à KDB de redevenir le seul orchestrateur. En attaque, il faut soit évacuer complètement Lukaku, dont les insuffisances chroniques n'arrêtent pas de jouer des mauvais tours aux Diables, outre le fait que sa présence rend le jeu des Diables extrêmement prévisible. Soit, il faut le flanquer d'autres attaquants plus agiles que lui et tout aussi dangereux (pour l'adversaire!) comme Batsman et Benteke, ou encore Thorgan Hazard, Castagne ou Doku, ce que Martinez s'est trop souvent refusé à faire au nom de la cohérence du groupe, alors qu'il aurait pu facilement faire tourner les joueurs entre un noyau "A" et un noyau "B" . Il faut en tout cas sortir de la situation où tout le jeu belge est axé exclusivement sur un Lukaku qui resté collé sur place dans le box devant le gardien adverse. Ca, ça ne va plus.

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs