Accueil Sports Cyclisme

Tour de Lombardie: Tadej Pogacar clôture sa saison en beauté

Le Slovène Tadej Pogacar s’est imposé en Italie ce samedi.

Temps de lecture: 3 min

Tadej Pogacar a inscrit son nom au palmarès du Tour de Lombardie. Le Slovène a remporté le dernier Monument de la saison, s’imposant au sprint à Bergame devant l’Italien Fausto Masnada après 239 kilomètres de course partie de Côme. Le Britannique Adam Yates a pris 3e place à 51 secondes, devant Primoz Roglic, Alejandro Valverde, Julian Alaphilippe, David Gaudu, Romain Bardet et Michael Woods qui l’accompagnaient. Remco Evenpoel, premier Belge, a fini en 19e position à 3:13.

Pogacar succède au palmarès au Danois Jakob Fugelsang, vainqueur l’an dernier dans une course marquée par la terrible culbute en descente de Remco Evenepoel. A 23 ans, Pogacar signe sa 30e victoire en carrière et la 13e de l’année dont deux monuments, Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie, en plus du Tour de France. De quoi justifier largement son statut de N.1 mondial au classement UCI.

Un groupe de dix coureurs, avec les Belges Jan Bakelants, Victor Campenaerts et Tim Wellens, s’est isolé en tête dans les premiers contreforts de la Madonna del Ghisallo, première des sept difficultés de cette Classique des feuilles mortes. L’écart était de près de 4:30 au sommet du Roncola, deuxième ascension du jour.

A 100 kilomètres du but, les fuyards comptaient encore 3:30 d’avance sur la meute. Ils n’ont toutefois pas pu résister au retour du peloton, qui a effectué la jonction à 55 km du but dans la descente du Zambla Alta.

La montée du Passo di Ganda a réduit le peloton à une trentaine d’éléments sur l’impulsion d’un impressionnant travail de Tiesj Benoot (DSM). Lourdement tombé en 2020 lors d’une édition avancée en août, Remco Evenepoel (Deceuninck-Quick Step) n’a pas été capable de suivre les meilleurs.

Aux avant-postes, Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo) a planté la première banderille. Tadej Pogacar (UAE Emirates), double vainqueur du Tour de France, a ensuite tenté sa chance en solitaire à 36 km dans le Passo de Ganda, la dernière grosse difficulté. Parvenant à creuser le trou, ’Pogi’ a basculé avec une trentaine de secondes d’avance sur un groupe de poursuivants où Primoz Roglic peinait à conserver sa place. L’Italien Fausto Masnada (Deceuninck-Quick Step) est parti seul en contre au début de la longue descente alors que le groupe qui réunissait Roglic, Julian Alaphilippe mais aussi David Gaudu, Adam Yates, Michael Woods, Jonas Vingegaard, Alejandro Valverde et Romain Bardet avait tendance à se regarder et cédait du terrain.

Au bas de la descente, Masnada rejoignait Pogacar alors qu’il ne restait plus que 16 kilomètres avant la ligne d’arrivée. Le premier groupe de poursuivants était alors pointé à 45 secondes. Mais l’entente était loin d’être bonne parmi celui-ci et l’écart ne varia guère. Devant, Pogacar ne recevait aucune aide de Masnada, équipier d’Alaphilippe.

L’ultime bosse, le Colle Aperto (1200m à 7,9 %) à 4,5 km du but ne changea plus rien, l’attaque de Masnada étant facilement contrôlée par Pogacar. Celui-ci ne se faisait ensuite pas surprendre dans le sprint final et pouvait se relever dès avant la ligne d’arrivée.

Cette 115e édition du «Il Lombardia», dernier grand rendez-vous cycliste de la saison, était aussi la dernière course de Tomasz Marczynski et Dan Martin.

Tadej Pogacar: «C’est fou de terminer la saison comme cela!»

Tadej Pogacar a signé une nouvelle magnifique victoire samedi à l’occasion du 115e Tour de Lombardie.

Temps de lecture: 1 min

Parti seul à 36 kilomètres de l’arrivée, Pogacar a été rejoint vingt kilomètres plus loin par Fausto Masnada mais a devancé l’Italien dans le sprint final. « C’est fou de terminer la saison de cette manière » a déclaré le N.1 mondial après sa 30e victoire professionnelle et la 13e de la saison qui vient s’ajouter notamment à Liège-Bastogne-Liège et au Tour de France. « Je n’ai pas de mots. »

« Quand j’ai attaqué (dans le Passo de Ganda à 36 km de l’arrivée, ndlr) je pensais que quelqu’un m’accompagnerait. Mais la course avait été tellement dure jusque-là. Je savais que Masnada allait me rejoindre dans la partie technique de la descente parce que je savais qu’il connaissait parfaitement le parcours que je découvrais. Mais malheureusement il n’a pas voulu prendre le relais ensuite ».

« Dans la seconde moitié de la saison, j’avais des bons et des moins bons jours. Aujourd’hui ce fut une bonne journée. Pour moi, chaque victoire est importante. Celle-ci aussi. Je rêvais de prendre le départ du Tour de Lombardie, de courir en Italie et de gagner ici. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par M. G., dimanche 10 octobre 2021, 9:16

    C'est quand même un coureur d'un autre niveau que Remco : énorme champion, il ne fait jamais parler de lui en commentaires inutiles, contrairement à Remco, qui promet toujours de gagner, mais on attend toujours une victoire digne de ce qu'il promet ! Par contre, pour fanfaronner, critiquer, s'afficher sur les réseaux sociaux, là pas de souci .... Encore un autre Vandenbrouck en puissance ....

Aussi en Cyclisme

Analyse Cyclo-cross: Wout van Aert survole déjà

Le champion de Belgique n’a fait qu’une bouchée de l’opposition dès sa première apparition dans les labourés, samedi à Boom. Il ne s’agit pourtant que d’une préparation des classiques du printemps...

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir