Accueil La Une Monde

La Turquie dément recourir à la force contre des réfugiés syriens à la frontière

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé mercredi que la Turquie n’avait pas eu recours à la force contre les réfugiés venus de Syrie à la frontière séparant ces deux pays, au lendemain de la publication d’un rapport accusateur de l’ONG Human Rights Watch.

«Nous accueillons trois millions de Syriens et d’Irakiens qui ont fui la guerre et la tyrannie (...) Nous n’avons pas fermé notre porte à ceux qui venaient. Nous n’avons pas envoyé nos forces de sécurité contre eux», a déclaré M. Erdogan dans un discours à Istanbul.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Fernand Stenuit, mercredi 11 mai 2016, 21:47

    C'est de toute façon le bordel mondial , alors les ONG ont beau faire ... On n'éteint pas un incendie avec un arrosoir.

Aussi en Monde

La Georgie, le point zéro des futures joutes électorales américaines

Deux candidats noirs s’affrontent pour un siège de sénateur dans cet Etat du sud jadis ségrégationniste. La médiocrité de l’outsider républicain, Herschel Walker, inquiète les élites conservatrices, soucieuses de s’émanciper de la tutelle MAGA pro-Trump et inquiètes de perdre une nouvelle élection face aux démocrates.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs