Accueil Sports Football Diables rouges

Nations League: pas de troisième place pour la Belgique, battue par l’Italie (vidéos)

La Belgique s’est inclinée contre l’Italie dans la petite finale de la Nations League, ce dimanche à Turin.

Temps de lecture: 3 min

La Belgique a été battue par l’Italie (2-1) dans le match pour la 3e place de la Ligue des Nations, dimanche à Turin. Après avoir touché à trois reprises les montants italiens, les Diables ont sauvé l’honneur via Charles De Ketelaere (86e). C’est la première fois depuis la prise de fonction de Roberto Martinez dans la foulée de l’Euro 2016 que l’équipe nationale enchaîne deux revers de rang. Jeudi, elle avait gaspillé un avantage de deux buts avant de s’incliner devant la France (2-3). Championne d’Europe, l’Italie termine donc 3e, avant la finale Espagne - France dimanche soir.

C’est sans Romelu Lukaku et Eden Hazard, qui ont quitté le rassemblement, ainsi que Kevin De Bruyne, placé sur le banc, qu’a débuté ce remake du quart de finale du dernier Euro, déjà perdu 2-1 par la Belgique. Alexis Saelemaekers, Hans Vanaken et Michy Batshuayi ont reçu leur chance.

La première mi-temps, vierge en but, a été animée. Après deux avertissements italiens signés Federico Chiesa, Michy Batshuayi a envoyé un tir en pivot un mètre au-dessus de la transversale de Gianluigi Donnarumma (7e). Domenico Berardi a inquiété Courtois d’une frappe du gauche (18e) et Toby Alderweireld a tenté sa chance de la tête sur corner (24e).

Dans la foulée, la phalange de Roberto Martinez a joué de malchance. À la suite d’un bon travail de Batshuayi, Alexis Saelemaekers a vu sa reprise en première intention heurter le cadre d’un Donnarumma resté de marbre (25e). Thibaut Courtois a lui gagné son duel avec Federico Chiesa, détournant du bout du pied le tir croisé de l’attaquant de la Juventus (44e).

La Squadra Azzurra, à cœur de se racheter devant ses fans après sa défaite en demies contre l’Espagne (1-2), son premier revers après une série record d’invincibilité de 37 matches, a pris les commandes dès le retour des vestiaires.

Un corner italien, dégagé par Youri Tielemans, est revenu dans les pieds de Nicolo Barella. Le médian de l’Inter, d’une reprise de volée, a débloqué le marquoir du Juventus Stadium (1-0, 46e). La partie s’est jouée à l’heure de jeu. Après les montées de De Bruyne et Charles De Ketelaere (59e), Batshuayi a touché le cadre italien (60e). Trois minutes plus tard, Timothy Castagne a concédé un penalty, converti par Berardi malgré la main de Courtois (2-0, 65e).

Les Belges ont alors lancé leurs dernières forces dans la bataille. Après deux belles parades de Donnarumma, chaque fois sur des tentatives d’Alderweireld (69e, 77e), le portier du Paris Saint-Germain a encore pu compter sur un brin de réussite, son poteau repoussant un tir de Yannick Carrasco (81e).

Les Belges, sur un contre rapidement amorcé par Courtois, ont sauvé l’honneur grâce à De Ketelaere. Pour sa 2e apparition en équipe nationale, le talent brugeois a subtilement glissé le cuir entre les jambes du gardien pour ouvrir son compteur but sur la scène internationale (2-1, 86e), en vain.

Revivez les moments forts de la rencontre

À lire aussi Analyse Nations League: la revanche est une nouvelle fois passée sous le nez des Diables rouges

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Drumberg Benoit, dimanche 10 octobre 2021, 18:02

    Chronique d’une mort annoncée ! La génération dorée s’est révélée être du « plaqué or « .

  • Posté par Drumberg Benoit, dimanche 10 octobre 2021, 18:01

    Chronique d’une mort annoncée ! La génération dorée s’est révélée être du « plaqué or « .

  • Posté par Brunet Maxime, dimanche 10 octobre 2021, 17:25

    Quand cela ne veut pas rentrer, cela ne rentre pas. Même si au final ce sera une défaite, sans cette malchance la victoire était aussi méritée !

  • Posté par Weissenberg André, dimanche 10 octobre 2021, 17:05

    En comptant pour des buts le nombre des lattes et poteaux, c'est la Belgique qui remporte le match. Italie-Belgique 2-4! ;-)

  • Posté par Weissenberg André, dimanche 10 octobre 2021, 16:15

    Comme lors du match contre le France, pas concentrés au retour des vestiaires, contrairement aux Italiens, les Belges cafouillent en défense. Les mêmes pratiques douteuses à peine soulignées (pa-passes inutiles et stupides) conduisent au même résultat que contre le France, et les Diables se prennent inutilement un but qui était parfaitement évitable. La messe est dite ...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir