Accueil Belgique

Stéphane Adam, professeur de psychologie du vieillissement à l’ULiège: «Quel que soit son lieu de vie, l’important est de le choisir»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Responsable de l’unité de psychologie de la sénescence à L’ULiège, le professeur Stéphane Adam observe au quotidien la santé mentale des personnes âgées, qu’elles soient à domicile ou en maison de repos. Pour lui, au-delà du coût financier d’une prise en charge, c’est la qualité de celle-ci qui doit évoluer pour le bien-être de seniors, en particulier dans les maisons de repos.

Quel est l’impact psychologique pour une personne qui se voit contrainte financièrement d’entrer en maison de repos ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs