Accueil

La ministre Tellier n’a pas voulu de dérogation

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La demande de dérogation demandée par les neuf sociétés et ASBL n’a pas reçu un aval positif de la ministre de l’Environnement Céline Tellier qui rappelle qu’en 2009, le Parlement wallon avait voté un décret pour parvenir à se passer complètement des pesticides dix ans plus tard. La ministre dit constater et regretter que cette période transitoire n’ait pas été suffisante pour trouver une solution.

« Infrabel est par ailleurs la seule société qui a obtenu cette dérogation, mais pour un an, car avec 3.000 km de voies à entretenir, cette société n’est pas encore en mesure de remplir sa mission de transport tout en garantissant la sécurité des voyageurs uniquement en désherbant ses voies à l’aide de méthodes alternatives. »

La ministre a par ailleurs rejeté d’autres demandes de dérogations similaires. « Nous avons aussi reçu des demandes pour des terrains de golf », commente Nathalie Guilmin, porte-parole.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs