Accueil Société

Privés de désherbant, les trains touristiques vont-ils disparaître?

La législation wallonne ne permet plus l’usage des pesticides dans les espaces publics. Les neuf sociétés de trains touristiques n’ont pu obtenir une dérogation et n’ont pas de solution durable pour désherber leurs voies qui se fragilisent et deviennent dangereuses.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Depuis 2019, l’interdiction des pesticides dans les espaces publics en Wallonie a parfois des retombées moins connues qui engendrent pas mal de problèmes pour certaines structures actives sur le terrain. C’est le cas avec les gestionnaires de voies ferrées à but touristique, qui sont pour la majorité des ASBL et qui s’estiment lésées par cette interdiction alors qu’Infrabel a pu obtenir une dérogation cette année. Depuis deux ans, ces gestionnaires nettoient ou font nettoyer les voies avec toute une série de moyens non chimiques qui compliquent leur tâche et dont les résultats sont loin de correspondre à ce qu’ils attendent. On sent chez eux une certaine lassitude, voire du découragement, et même de la révolte car ils s’estiment victimes d’un système à deux poids deux mesures.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Restons Optimistes , lundi 11 octobre 2021, 18:05

    Il faudrait demander aux migrants d'effectuer cette tâche.AU moins ils serviraient à quelque chose!!!

  • Posté par Cordier Daniel, lundi 11 octobre 2021, 10:51

    Je suis dubitatif quant aux arguments avancé par la Ministre. Que peuvent faire quelques litres de désherbant pour sécuriser les rails de ces activités touristiques ? Force est de constater qu'elle est moins regardante en ce qui concerne les usages de pesticides par les agriculteurs (pas tous heureusement). En ne prenant que l'exemple du champs de pommes de terre derrière à 50 m chez nous, depuis sa plantation, j'ai compté 4 passages de produits phyto-sanitaires, avec envolée au vent...et ceci uniquement parce que j'étais présent lors de ces épandages, je ne sais s'il y en a eu d'autres lors de mes absences. Il faut croire que cela n'a pas d'importance pour notre santé; sans doute que l'enquête sur les produits contenus dans notre sang, publiée il y a quelques temps, indiquait que c'était ces sociétés de chemin de fer touristiques qui nous "empoisonnent" ???? Oui à l'écologie, non aux écologistes !

  • Posté par curto calogero, lundi 11 octobre 2021, 9:41

    Ils faut enlever les mauvaises herbes, manuellement, un peu de bon sens, pas toujours chercher la facilité, ont est pas des fainéant.

  • Posté par Haegelsteen Philippe, lundi 11 octobre 2021, 9:07

    Il n'y a rien a espérer du dogmatisme des Ecolos. Encore des activités qui vont voler en faillite à cause de ces terroristes verts.

  • Posté par Grunchard Francis, dimanche 10 octobre 2021, 23:56

    Situation kafkaïenne et ministre, comme toujours, incompétente et qui s’en lave les mains.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs