Accueil Société

Les marcheurs pour le climat interpellent, les autorités politiques se chamaillent toujours

Les Régions et le fédéral discutent toujours du partage intrabelge des objectifs climatiques de notre pays. Il reste trois semaines pour conclure avant le sommet climat de Glasgow. Les ministres se réunissent ce lundi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Dans trois semaines commence la COP26 à Glasgow. La Belgique va-t-elle une nouvelle fois arriver les mains vides ? » Rhétorique et incantatoire, l’interpellation lancée, dimanche, par le président de la Coalition climat, organisatrice de la marche qui a rassemblé plus de 50.000 personnes dans les rues de Bruxelles (25.000 selon la police), pourrait se conclure par une réponse amère. La possibilité d’une absence d’accord n’est en effet pas exclue. Les quatre entités belges – le fédéral et les trois Régions – sont une nouvelle fois lancées dans une course contre-la-montre pour parvenir à arracher un deal permettant de se partager les différents objectifs climatiques de notre pays pour 2030. Et pour l’instant, rien n’augure d’une issue favorable…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Patrick Yamedjeu, lundi 11 octobre 2021, 17:00

    Rassurez-vous, ils seront dans pas longtemps remplacés par les marcheurs pour le prix de l'énergie. Et ceux-là seront plus bruyants et moins dociles.

  • Posté par Staquet Jean-Marie, lundi 11 octobre 2021, 9:36

    Comme toujours, dans le cas des manifestations jugées politiquement correctes, personne ne lance l’alerte concernant le potentiel de propagation du Virus.

  • Posté par Bricourt Noela, lundi 11 octobre 2021, 9:15

    Je serais beaucoup plus inquiète si les politiques ne se "chamaillaient" pas comme titré par le journaliste. Dialoguer, discuter, écouter tous les points de vue est une bonne chose pour arriver à un compromis. j'ose à peine imaginer les conséquences dramatiques qui pourraient résulter de mesures prises "à la va vite".

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 11 octobre 2021, 9:41

    @Bricourt. Vous croyez que ces discussions ont commencé quand ? Il y a 3 jours ? Quant au compromis, vous savez, avec l'atmosphère, on ne négocie pas ... En revanche, c'est avec les Indiens, les Russes et les Brésiliens qu'"on" (mais qui ?) doit discuter. Si "on" ne les convint pas d'une manière ou d'une autre de renoncer à atteindre notre niveau de consommation des ressources et de destruction de l'environnement, pas la peine de nous obliger à rouler à l'électricité et autres bricolages du genre.

  • Posté par D Marc, lundi 11 octobre 2021, 9:07

    D'après Anuna De Wever il y avait 70.000 manifestants. Quelle crédibilité accorder aux déclarations de ces politiciennes (?) qui veulent se faire une place à tout prix, même en niant la réalité.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs