Accueil Sports Sports moteurs

Xavier Siméon, un titre avec la manière

Deux ans après ses débuts en Endurance, le Bruxellois a coiffé la couronne mondiale. A son actif cette année, les victoires aux 24 Heures du Mans et au Bol d’Or. Depuis Stéphane Mertens en 2002, un Belge n’avait connu une telle réussite.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Au pays de la Pilsen, elle a coulé à flots, samedi soir. Surtout au sein de l’équipe SERT qui avait de très bonnes raisons de parfumer ses lauriers de la fragrance du houblon fermenté.

En Belge respectueux des traditions et de l’image de son pays, Xavier Siméon n’était pas le moins volontaire à ce test gustatif des produits locaux. La pression, c’était au bar que notre compatriote la vivait après une course relativement simple.

« Nous avions le privilège d’aborder cet ultime rendez-vous sans trop de stress », expliquait le Bruxellois à l’arrivée des Six Heures de Most. « Même si nous avions commencé la saison sur un mode mineur en terminant dix-septièmes du premier rendez-vous à Estoril, les victoires aux 24 Heures du Mans et au Bol d’Or nous ont bien aidés par la suite. C’est avec un avantage de 39 points sur nos principaux rivaux qu’on a débarqué en République tchèque. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Moteurs

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs