Accueil Sports Football Diables rouges

Philippe Albert: «On ne retiendra de cette génération que ce qu’elle n’a pas réussi à gagner»

Philippe Albert, notre consultant sur l’actualité du football belge, revient sur le Final Four disputé par les Diables rouges.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

1 « L’Italie au-dessus du lot malgré le retour à 2-1 »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, lundi 11 octobre 2021, 14:07

    Il est vrai qu'avec un peu plus de réussite, dans un match comme dans l'autre, l'issue aurait été toute autre. Si le 3è but belge dans le match contre la France n'avait pas été entaché du hors-jeu de Lukaku, c'est la Belgique qui affrontait l'Espagne en finale hier soir et qui remportait sans doute ce final four. De même contre l'Italie, si les trois "bois" de Saelemaekers, Batsman et Carrasco sont dedans, c'est la Belgique qui est à la 3è place. On peut voir ça aussi comme la glorieuse incertitude du sport, comme le fait que l'arbitrage est asymétrique et que le VAR est parfois incohérent selon les arbitres qui sont derrière l'écran. Il n'en reste pas moins que KDB est tout aussi proche de la vérité, lorsqu'il dit que la Belgique n'a pas 22 stars à mettre sur la pelouse, et que quand il manque un des "cadres", ça devient tout de suite beaucoup plus diffcile. On en déduira qu'il faut conclure que la Belgique termine somme toute à une très belle 4è place, pour laquelle certains auraient signé les yeux fermés, puisqu'on devance joyeusement Allemagne, Portugal, Angleterre, Pays-Bas, etc ... Et on maudira la Presse et les médias, qui comme ils encensent sans cesse Lukaku au-delà de ce qui paraît justifiable, ont transformé les Diables Rouges en un épouvantail en les voyant tantôt champions du monde, tantôt champions d'Europe, tantôt enfin remporter la Ligue des Nations. Avec à la clé les désillusions que l'on sait. On peut voir la bouteille à moitié vide. Mais on peut aussi voir la bouteille à moitié pleine.

  • Posté par Frippiat Yves-Marie, lundi 11 octobre 2021, 10:35

    Ce que dit le titre est peut-être bien vrai, mais c'est pitoyable. Quelle puérilité que d'exulter sans retenue quand ça marche et de "pisser le vinaigre" quand ça ne va pas!

  • Posté par Ziane Olivier, lundi 11 octobre 2021, 9:57

    Pas d'accord avec Philippe Albert. Moi en tant que fan de foot et supporter des Diables, je retiendrai le plaisir et la fierté retrouvée en ragardant cette génération exceptionnelle jouer depuis 10 ans. Pas de trophées, c'est vrai. Mais quel panache, quelle virtuosité ! La plupart des consultants auraient-ils oublié d'où on vient ? De 2003 à 2012, les Diables étaient en-dessous de tout et plus personne ou presque ne les supportait. Ceux-ci ont plus que rallumer la flamme. Moi, il ne m'ont pas déçu, seul le résultat m'a déçu mais je ne dois pas oublier que nous vivons dans un monde où seul le vainqueur compte...

  • Posté par Moriaux Raymond, lundi 11 octobre 2021, 7:21

    OK. Mais si les 3 tires sur les montants étaient entrés, que ce serait-il passé ? On dira que les Diables n'auraient de toute façon pas gagné le titre et que c'est évidemment la seule vraie chose qui compte ... Et puis, quand on ne peut compter que sur un réservoir de 11 millions d'habitants, on se console comme on peut ...

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs