Accueil Sports Sports moteurs Formule 1

Formule 1: la stratégie Mercedes n’était pas à la hauteur

Classé 2e du Grand Prix de Turquie derrière Bottas, Max Verstappen a repris la tête du championnat. Avec six points d’avance sur un Hamilton rendu amer par la stratégie de Mercedes qui l’a fait passer de la 3e à la 5e place.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le formidable duel pour le titre auquel se livrent Max Verstappen et Lewis Hamilton en piste va-t-il se muer jusqu’à la fin de cette année en bataille de stratèges entre les écuries Red Bull et Mercedes ? Si l’on ne peut évidemment pas souhaiter voir les deux hommes se grimper l’un sur l’autre à chaque course, on doit bien reconnaître que la physionomie des deux derniers Grands Prix a davantage été influencée par les ingénieurs et le management des deux écuries qui dominent actuellement la F1, que par les deux pilotes qui n’ont pu que se plier aux injonctions qui leur étaient faites, ou aux décisions stratégiques prises en amont de ces courses, tout en continuant tout de même – et ce n’est pas moindre des choses – à se montrer irréprochables au niveau du pilotage !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Formule 1

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs