Accueil Opinions Éditos

Prière de ne pas être show pour le climat

La Belgique est encore loin d’être « en ordre de marche » sur la question climatique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

S’il fallait un signe que la mobilisation autour du climat est intacte, la marche de dimanche en est assurément un. Surprenant les organisateurs eux-mêmes et malgré l’ombre du covid, plusieurs dizaines de milliers de personnes, toujours « chaudes pour le climat », ont défilé pour réclamer des politiques plus ambitieuses. On est frappé par la permanence de ce qui compose le message : de la volonté, une envie de changements profonds, de l’angoisse pour le présent et pour l’avenir et, à une marge de plus en plus significative, de l’agacement et de la colère. Il y a presque trois ans, fin 2018, tous ces ingrédients étaient déjà réunis ; à la vérité, ils l’étaient bien avant, dans des manifestations plus limitées. On ne peut qu’être préoccupé par ce sentiment de déjà-vu résultant d’un dangereux immobilisme politique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, lundi 11 octobre 2021, 10:33

    Le problème du climat est préoccupant, car il est vital: la plupart des gens sont d'accord là-dessus et il est inutile de continuer à manifester "pour le climat". La varie question est de choisir COMMENT traiter le problème. D'abord, faut-il essayer d'enrayer le changement climatique, par exemple en réduisant nos émissions de gaz à effet de serre, ou faut-il tout simplement nous y adapter, par exemple en concevant autrement nos maisons? Et si on veut réduire nos émissions de gaz à effet de serre, faut-il quand même abandonner le nucléaire ou au contraire construire de nouvelles centrales? Ce ne sont pas des populistes brailleurs comme Nullet, Greta ou Anuna qui vont faire avancer la question.

  • Posté par collin liliane, lundi 11 octobre 2021, 16:55

    @ De Blomme Dimitri Pour mettre qui à la place? Les usurpateurs d'identité que sont les Ecolos?

  • Posté par De Blomme Dimitri, lundi 11 octobre 2021, 16:44

    Ils manifestent plus contre l'immobilisme politique que "pour le climat". Les partis de la coalition Vivaldi doivent prendre des décisions, sinon gare aux prochaines élections.

  • Posté par Lecocq Annie, lundi 11 octobre 2021, 12:54

    Entièrement d'accord avec vous. D'ailleurs, de plus en plus de responsables politiques opteraient bien pour la continuité du nucléaire, la moins polluante pour l'instant. En France ils voudraient même construire des mini centrales nucléaires. Assez de bla bla des personnes comme Greta, Yann-Arthur, ainsi que les partis écologistes.

  • Posté par collin liliane, lundi 11 octobre 2021, 10:23

    Et pendant que la petite Belgique sacrifiera son économie pour répondre aux objectifs climatiques, la Chine, l'Inde, le Pakistan, les pays du Golfe (qui ont la pus lourde empreinte climatique), les USA... continueront à polluer et l'Afrique aura doublé sa population en 2050.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs